• Saison 2022-2023

Thierry Escaich

Thierry Escaich est l’un des compositeurs majeurs d’aujourd’hui. Il est aussi organiste et improvisateur, les trois aspects indissociables de son art lui permettent de mêler création, improvisation et interprétation dans les combinaisons les plus diverses.
Il aborde les genres et effectifs les plus variés, dans une quête incessante de nouveaux horizons sonores : son œuvre comprend une centaine de pièces, séduisant un large public par leur lyrisme incandescent. Dans la lignée de Ravel, Messiaen et Dutilleux, il ne refuse pas les apports des musiques populaires ou les éléments d’inspiration sacrée ; son monde sonore s’appuie sur un élan rythmique obsessionnel et de puissantes architectures.
Son style s’applique aussi bien à la musique de chambre qu’à de vastes fresques telles Chaconne pour orchestre, l’oratorio Le Dernier Évangile ou Miroir d’ombres, double concerto pour violon et violoncelle. Son premier opéra, Claude, sur un livret de Robert Badinter d’après Claude Gueux de Victor Hugo, a été créé à l’Opéra de Lyon en 2013 et publié en DVD dans la mise en scène d’Olivier Py. Il compose également beaucoup pour l’orgue : pièces solistes, musique de chambre, poème symphonique, etc. Son Premier Concerto pour orgue a été joué par l’Orchestre national de Lyon et sélectionné comme un incontournable du répertoire par le magazine Gramophone. En 2017 a assuré la création européenne de Quatre Visages du temps – son troisième concerto – avec l’Orchestre national de Lyon.
Il a été compositeur en résidence à l’Orchestre national de Lyon, l’Orchestre national de Lille et l’Orchestre de chambre de Paris et a reçu quatre Victoires de la musique (2003, 2006, 2011, 2017). Il enseigne depuis 1992 l’improvisation et l’écriture au Conservatoire national supérieur de Paris. En 2013, il a été élu à l’Académie des beaux-arts de l’Institut de France et était en 2018 compositeur à l’honneur du Festival Présences de Radio-France.
Comme Maurice Duruflé, auquel il a succédé à la tribune de Saint-Étienne-du-Mont, il est l’un des principaux ambassadeurs de l’école française d’improvisation et se produit en récital dans le monde entier, mêlant œuvres du répertoire, improvisations et compositions – il improvise aussi régulièrement au piano ou à l’orgue sur des films muets.
Il a enregistré Baroque Song avec l’Orchestre de l’Opéra de Lyon (Sony Classical), Les Nuits hallucinées (2011), fruit de sa résidence auprès de l’Orchestre national de Lyon, a reçu de nombreuses distinctions dont le « Choc de l’année » de Classica.
Organiste en résidence à la Philharmonie de Dresde, deux de ses œuvres ont été créées la saison dernière : l’opéra de chambre Point d’orgue au Théâtre des Champs-Élysées et le Concerto pour flûte avec l’Orchestre philharmonique de Rotterdam et Joséphine Olech.
Cette saison, il jouera à la Philharmonie de Dresde, la Maison de la Radio et de la Musique, à la Philharmonie de Wrocław, au Konzerthaus de Dortmund.

Thierry Escaich
logosoutenir.svg

Soutenir l'Opéra

Engagez-vous et contribuez à la concrétisation de ses missions et de ses projets