Stefano Montanari

stefano-montanari Diplômé de violon et de piano, Stefano Montanari se spécialise en musique de chambre auprès de Pier Narciso Masi à Florence et de Carlo Chiarappa à Lugano. De 1995 à 2012, il est violon solo de l’Accademia Bizantina de Ravenne dirigé par Ottavio Dantone avec lequel il se produit dans le monde entier. Il enseigne à l’Académie internationale
de musique Claudio-Abbado de Milan et publie une méthode de violon baroque.
En parallèle, il mène une carrière de chef d’orchestre au Teatro Donizetti de Bergame (La Cecchina de Piccinni, L’Elixir d’amour et Don Pasquale de Donizetti, etc.), à la Fenice
de Venise (Les Quatre Saisons, Messe en si de Bach, L’inganno felice et La cambiale di matrimonio de Rossini, etc.) Il a dirigé Don Pasquale à Novare et Mantoue, L’Elixir d’amour
à Lucca, Semiramide riconosciuta de Porpora au Festival de Beaune et à Saint-Jacquesde-Compostelle, Don Giovanni de Mozart à l’Opéra-Atelier de Toronto et aux Arènes de Vérone, Così fan tutte au Théâtre Bolchoï de Moscou, etc.
À l’Opéra de Lyon, il a dirigé Haendel (Rodelinda), Mozart (Les Noces de Figaro,
Cosi fan tutte, Don Giovanni, L’Enlèvement au sérail), Gluck (Alceste), Rossini (Le Comte Ory,
La Cenerentola), Bizet (Carmen).
Il se produit également au clavier, accompagnant et dirigeant du clavecin ou du pianoforte.
Il participe à un projet d’édition critique d’opéras du xixe siècle mené par la Haute École
des Arts de Berne.
Il a obtenu un Diapason d’or pour son enregistrement des Sonates pour violon op. 5
de Corelli et son album O Solitude, avec Andreas Scholl et l’Accademia Bizantina,
a été nommé pour les Grammy Awards 2012.