Self Duet

Noé Soulier - Katrien De Bakker

Création de Noé Soulier, chorégraphe
Pour Katrien De Bakker, interprète du Ballet de l'Opéra de Lyon

Solo - création juin 2021
Durée : 15 min

C'est, comme son titre l'indique, une sorte d'auto-dialogue, de duo à un(e), que propose Noé Soulier avec Self Duet."Un pas de deux avec soi-même" interprété par Katrien de Bakker qui danse comme plusieurs, traitant chaque partie de son corps comme si celles-ci appartenaient à un(e) autre interprète. À travers elle, c'est la frontière entre intériorité et extériorité, entre soi et l'autre, qu'explore la pièce imaginée par le chorégraphe. À l'image d'ailleurs de la musique choisie pour Self Duet : Le Grand Caprice sur le Roi des Aulnes pour violon solo de Heinrich W. Ernst, qui célèbre également, dans la transcription de Schubert qui en est donnée, l'ubiquité et le dédoublement.

Note d'intention
Self duet est un pas de deux avec soi-même. La danseuse Katrien De Bakker traite différentes parties de son corps comme si elles appartenaient à un partenaire extérieur. Cette pièce interroge ainsi la position de notre propre corps et la frontière ténue entre intériorité et extériorité. Le corps de l’interprète est à la fois un but, un moyen, un objet, une cible, un outil, une contrainte... Comme dans Le Grand Caprice sur « Der Erlkönig » de Heinrich W. Ernst qui accompagne la pièce, où le violoniste joue à la fois la partie de piano et celle du chanteur du lied de Franz Schubert, dans Self duet, l’interprète se dédouble et fait circuler dans son corps deux partenaires qui se manipulent tour à tour. 

Conception et Chorégraphie : Noé Soulier 
Collaboration et Interprétation : Katrien De Bakker, danseuse du Ballet de l’Opéra de Lyon 
Musique : violoniste : Seamus MacNamara. Grand Caprice sur Le roi des Aulnes Op. 26, de Heinrich Ernst. Pièce pour violon solo, transcription de Erlkönig de Franz Schubert. 

Co-production : CNDC Angers

Avec le soutien de Dance Reflections by Van Cleef & Arpels   Logo-van-cleef