• Saison 22/23
Basse

Liang Li

Né en Chine, Liang Li suit des études de chant à Tianjin et Pékin. Il est lauréat de plusieurs prix : concours international de l’ARD de Munich, Voix nouvelles de la Fondation Bertelsmann et Concours international d’opéra de Shizuoka au Japon.
Il chante les grands rôles de basse de Mozart : le Commandeur (Don Giovanni), Sarastro (La Flûte enchantée) ; Bellini : Oroveso (Norma) ; Verdi : Banco (Macbeth), Zaccaria (Nabucco), Sparafucile (Rigoletto), Ferrando (Le Trouvère), Fiesco (Simon Boccanegra), Philippe II (Don Carlo), Ramfis (Aïda) ; Wagner : Daland (Le Vaisseau fantôme), Hunding (La Walkyrie), le roi Marke (Tristan et Isolde), Gurnemanz (Parsifal) ; Puccini : Géronte (Manon Lescaut), Timur (Turandot) ; Halévy : Brogni (La Juive) ; Debussy : Arkel (Pelléas et Mélisande).
En concert, il chante la partie de basse de la Messe en ut mineur et du Requiem de Mozart, Neuvième Symphonie de Beethoven, Stabat Mater de Rossini, Scènes de Faust de Schumann, Requiem de Verdi, Symphonie des Mille de Mahler, Stabat Mater de Dvorak.
Il a chanté sous la direction de grands chefs, dont Myung Whun Chung, Manfred Honeck, Mariss Jansons, Axel Kober, Jonathan Nott, Zubin Mehta, Simon Rattle, François-Xavier Roth ; et joué sous la direction de metteurs en scène tels que Richard Eyre, David Hermann, Barrie Kosky, Alex Ollé…
Liang Li se produit sur les grandes scènes internationales : Opéra de Hambourg, Deutsche Oper de Berlin, Semperoper de Dresde, Grand-Théâtre de Genève, Opéra de Paris, Musikverein de Vienne, Carnegie Hall de New York, festival d’Edimbourg, Festival de Baden-Baden, Wiener Festwochen… Il a été pendant dix ans membre de la troupe de l’Opéra de Stuttgart, dont il a été nommé Kammersänger.
Parmi ses projets : Timur (Turandot) à l’Opéra d’Amsterdam et au Teatro Real de Madrid.

liang_li_web.jpg
logosoutenir.svg

Soutenir l'Opéra

Engagez-vous et contribuez à la concrétisation de ses missions et de ses projets