• Saison 22/23

David Hermann

Après des études au Conservatoire supérieur de musique Hanns-Eisler de Berlin, David Hermann remporte le 1er prix du Concours de mise en scène et de scénographie de Graz. En 2018, il est nommé meilleur metteur en scène aux International Opera Awards pour sa trilogie Krenek (Le Dictateur, Le Royaume secret, Poids lourd ou l’honneur de la nation) montée à l’Opéra de Francfort, où il met aussi en scène en 2022 Warten Auf Heute, triptyque composé des Six monologues de Jedermann de Frank Martin, Erwartung et Von Heute auf Morgen de Schoenberg.
Son répertoire s’étend du baroque au XXIe siècle : Monteverdi : Orfeo, Le Combat de Tancrède et de Clorinde, Le Retour d’Ulysse ; Lully : Armide (Opéra de Nancy) ; Charpentier : Médée (Francfort) ; Mozart : Ascanio in Alba (Festival de Salzbourg), Cosi fan tutte (Opéra du Rhin), L’Enlèvement au sérail (Zurich), Les Noces de Figaro (Lucerne), La Flûte enchantée (Opéra des Flandres) ; Rossini : L’Italienne à Alger (Nancy et Montpellier), Le Turc en Italie (Amsterdam) ; Verdi : Simon Boccanegra (Opéra des Flandres, Copenhague, Montpellier, Luxembourg), La Traviata (Zurich), Rigoletto (Dusseldorf), Macbeth (Aalto Theater d’Essen) ; Wagner : Lohengrin (Nuremberg), L’Or du Rhin (Karlsruhe) et, en préparation, Parsifal pour l’Opéra de Nuremberg ; Moussorgski : Boris Godounov (Karlsruhe) ; Tchaïkovski : Eugène Onéguine (Lucerne), La Dame de pique (Bâle), Iolanta (Nancy) ; Janáček : De la maison des morts (Francfort), L’Affaire Makropoulos (Deutsche Oper, Berlin) ; l’opéra français : Cendrillon (Massenet) à Nancy et Klagenfurt, L’Heure espagnole de Ravel (couplé avec La Vie brève de De Falla) à Francfort, Les Troyens (Berlioz) à Karlsruhe, Jeanne au bûcher (Honegger/Claudel) à Bâle… Sa mise en scène des Joyeuses Commères de Windsor (Otto Nicolai) à Lausanne lui a valu le Prix de la Critique française.
Dans le domaine contemporain, il a mis en scène, entre autres : Oresteia (Xenakis) et La Petite Fille aux allumettes (Lachenmann) au Deutsche Oper de Berlin ; Pnima (Chaya Czernowin) au festival de Lucerne ; Dommage qu’elle soit une putain, création de Anno Schreier à Dusseldorf ; Wir aus Glas (création de Yatsutaki Inamori à la Biennale de Munich ; La Página en Blanco (création de Pilar Jurado) au Teatro Real de Madrid. En 2022/2023, David Hermann mettra en scène Fidelio (Beethoven) au Deutsche Oper de Berlin, Dogville, création de Gordon Kampe à l’Aalto Theater de Essen, Im Dickicht création mondiale de Isabel Mundry au festival de Schwetzingen.

davis_hermann_web.jpg
logosoutenir.svg

Soutenir l'Opéra

Engagez-vous et contribuez à la concrétisation de ses missions et de ses projets