• Saison 22/23
Soprano

Andrea Carroll

De double nationalité américaine et guatémaltèque, Andrea Carroll a fait ses études à la Manhattan School of Music avant d’intégrer le Programme Jeunes Artistes du Glimmerglass Opera puis celui de l’Opéra de Houston.
Entre 2015 et 2020, elle fait partie de la troupe du Staatsoper de Vienne, où elle interprète une quinzaine de rôles – de Mozart : Pamina (La Flûte enchantée), Zerlina (Don Giovanni), Susanna (Les Noces de Figaro) ; Verdi : Gilda (Rigoletto), Nannetta (Falstaff) ; Donizetti : Adina (L’Elixir d’amour), Norina (Don Pasquale).
Depuis 2021, elle s’est produite à la Scala de Milan (Zerlina), à l’Opéra de Houston (Pamina) et a chanté Beatriz (La Fille de Rappaccini, Daniel Catan) à l’Opéra de San Diego.
Parmi ses autres rôles : Leïla (Les Pêcheurs de perles, Bizet), Musette (La Bohème, Puccini), le rôle-titre de Pelléas et Mélisande (Debussy). Elle a créé les rôles de Mary Bailey (It’a Wonderful Life, Jake Heggie) à Houston et de Kitty (Die Weiden, Johannes Maria Staud) au Staatsoper de Vienne.
Cette saison, elle chante Zerlina au Metropolitan Opera de New York, Micaëla (Carmen, Bizet) à l’Opéra de Kansas City, Susanna à l’Opéra de Toronto, Nannetta à Palm Beach. Puis elle fera ses débuts au Covent Garden de Londres.
Au concert, elle a chanté la création mondiale de Jittering Directions de Johannes Maria Staud avec l’Orchestre symphonique de Vienne, Un requiem allemand de Brahms avec l’Orchestre de Cleveland. Andrea Carroll a été finaliste du Concours Operalia de 2015 et a reçu le prix Richard
Tucker en 2018.

andrea_carroll_portrait.jpg
logosoutenir.svg

Soutenir l'Opéra

Engagez-vous et contribuez à la concrétisation de ses missions et de ses projets