Agata Schmidt

A-Schmidt

Formation et débuts : née en Pologne, Agata Schmidt est diplômée en 2010 de l'Académie de Musique de Bydgoszcz (classe de Hanna Michalak). Elle se perfectionne lors de masters classes avec Anita Garanča, Francisco Araiza, June Anderson, José Van Dam et Thomas Quasthoff. En 2011, elle enregistre La Loterie aux maris (Szymanowski) avec l’Orchestre symphonique national de la Radio polonaise et se perfectionne à l’Université de musique de Varsovie. Elle obtient le 2e Prix du Concours international Szymanowski en 2009, le 3e Prix du Concours international Ada Sari en 2011, le Prix lyrique 2014 du Cercle Carpeaux, le Prix de l’AROP et le 2e Prix du Grand Prix de l’Opéra de Bucarest.
Répertoire et scènes : concerts au Palais Garnier et à l’Auditorium du Louvre dans le cadre de l’Atelier lyrique de l’Opéra national de Paris (2011 à 2014), rôles d’Orphée (Orphée et Eurydice, Gluck) à l’Opéra de Bordeaux, Costanza (L’isola disabitata, Haydn) à la Ferme du Buisson et Lucretia (Le Viol de Lucrèce, Britten) à l’Athénée Théâtre Louis-Jouvet. En 2012, elle se produit dans un répertoire de musique de chambre aux Festivals de Verbier, Aix-en-Provence, Aldeburgh et Cordes-sur-Ciel. En 2014, elle chante Il Tramonto (Respighi) et Orpheus und Eurydike (spectacle de Pina Bausch d’après Gluck) à l’Opéra national de Paris et le Requiem de Mozart à Notre-Dame de Paris et à St Martin-in-the-Fields (Londres). Durant la saison 2015-2016, elle chante Dryade (Ariane à Naxos, R. Strauss) et la Troisième Nymphe (Rusalka, Dvořák) à l’Opéra national de Paris, Rosamunde (Schubert) avec l’Orchestre de Paris et donne un récital Chostakovitch à l'Amphithéâtre de l’Opéra Bastille.
À venir : la Troisième Dame dans La Flûte enchantée (Mozart) à l’Opéra de Varsovie, Orphée à l'Opéra national de Paris, le Stabat Mater de Dvořák avec l’Orchestre national de Montpellier, concerts Szymanowski au Caire, Suzuki dans Madame Butterfly (Puccini) à l'Opéra de Varsovie, etc.