W. Forsythe / M. Ek / A.T. De Keersmaeker

© Olivier-Culmann / Tendance-Floue

W.Forsythe / M.Ek / A.T. De Keersmaeker

Danse En Famille

  • Maison de la Danse
  • 1h 40mn
    dont 1 entracte(s) de 25 min
  • +12ans

Trois grandes pointures de la danse sont conviées le temps de cette soirée de rentrée à la Maison de la Danse, à la conquête de la puissance évocatrice des liens entre la danse et le son. Avec une promesse : celle de nous faire écouter la danse et voir la musique. 
 

 

  • 20:30
  • 20:00
  • 20:30
  • 20:30
  • 20:30

À propos

N.N.N.N., orchestre sans instruments 
Touche-à-tout de génie, William Forsythe n'aime rien tant que confronter la danse néoclassique aux expérimentations – et aux nouveaux médias comme partie intégrante de l'œuvre chorégraphique. Tout en mobilité et en souplesse, son langage se nourrit des impulsions et résonnances propres au corps. Son quatuor N.N.N.N. est un orchestre de chambre sans instruments dont le son provient des danseurs : impacts doux, claques, râles. Au fil de la pièce, les danseurs s'accordent comme les rouages d’une mécanique bien orchestrée mais huilée de touches clownesques. 

Solo for Two, la solitude d'être deux 
Créée à l'origine pour l'écran sous le nom de Smoke, Solo for Two est la version scénique de ce solo à deux. Dans un intérieur bleu poudré épuré, Mats Ek organise la vie d'un couple, entre difficulté d'être à deux et désir de solitude. Sur trois compositions mélancoliques du maître estonien Arvo Pärt, on y retrouve le style caractéristique du chorégraphe suédois : pieds flex, dos courbés et profonds pliés détournant l'académisme. Un duo passionné et passionnant, subtilement érotique, espiègle et complice. 

Die Grosse Fuge, écouter la danse et voir la musique 
C'est une résonance intime avec La Grande Fugue op.133 de Beethoven que propose Anne Teresa de Keersmaeker dans cette Grosse Fuge entrée au répertoire du Ballet de Lyon en 2006. Une quinzaine de minutes de notes tantôt graciles, tantôt impétueuses, pour un quatuor à cordes libre et recherché. La chorégraphe y transpose les contre-points en une série de phrases gestuelles répétée en écho par six danseurs et deux danseuses en pantalons de smoking et chemises fluides. Une œuvre volontairement dénuée d'esthétisme qui célèbre la liberté des corps et assume la masculinité de son vocabulaire. Et témoigne du dépouillement à l'œuvre chez la chorégraphe, passée maître dans l'art d'écouter la danse et voir la musique. 

N.N.N.N.
Entrée au répertoire

Solo for Two
Reprise

Die Grosse Fuge
Reprise

En partenariat avec la Maison de la Danse

Voir aussi

  • William Forsythe / Mats Ek / Anne Teresa De Keersmaeker

    Extrait du spectacle

  • Solo for Two Solo for Two - © Michel Cavalca
  • Die Grosse Fuge Die Grosse Fuge - © Stofleth

Distribution Solo for Two

Chorégraphie

Mats Ek

Musique

Musique Arvo Pärt For Aline, Variationen Zur Gesundung Von Arinuschka, Mirror in Mirror

Lumières

Erik Berglund

Scénographie, Costumes

Peter Freij

Distribution Die Grosse Fuge

Chorégraphie

Anne Teresa De Keersmaeker

Musique

Ludwig van Beethoven, Die Grosse Fuge, op.133, Quatuor Debussy (2006)

Lumières, Scénographie

Jan Joris Lamers

Costumes

Rosas

Mise en scène

Jean-Luc Ducourt

Pourquoi on aime

La soirée réunit trois monuments de la danse contemporaine.

Pourquoi on aime

Ces trois pièces célèbrent l'épure chorégraphique au service d'une revisite du néo-classique.

Pourquoi on aime

Cette soirée de rentrée marquera le retour sur scène des spectacles vivants.

Ma soirée