Musique de chambre

© Stofleth

Contrastes : Bartók, Berg et Ustvolskaya

de 12€ à 24€

Concert

Musique de chambre

  • Grand Studio du Ballet
  • 1h

La présentation d'un pass sanitaire est obligatoire pour assister à cet événement.
En savoir +

Au Grand Studio du Ballet, avec une vue unique sur la ville, ou à l’Amphi dans le cadre de la programmation Opéra Underground, les musiciens de l’Orchestre de l’Opéra de Lyon, en petites formations, proposent des concerts de musique de chambre.
Une belle occasion de découvrir la musique de façon simple et accessible.

  • 16:30
  • 11:30

À propos

Alban Berg (1885-1935)
Quatre pièces op.5 pour clarinette et piano (1913)
Adagio du Kammerkonzert, transcription de l’auteur pour violon, clarinette et piano (1923-25)

Béla Bartók (1881-1945)
Contrasts Sz 111 pour clarinette, violon et piano (1938)
Verbunkos (danse de recrutement)
Pihenő (repos)
Sebes (vif)

Galina Ustvolskaya (1919-2006)
Trio (1949)
Espressivo
Dolce espressivo
Energico

Berg-Bartók-Ustvolskaya ou la nostalgie de la modernité
Dans l’opposition récurrente des anciens et des modernes visant à discréditer l’un au profit de l’autre, nous négligeons la possibilité d’entendre la tension de l’un vers l’autre, voire la présence de l’un dans l’autre. 
Dès lors, comment ne pas percevoir, dès les premières mesures de Berg, l’esprit désinvolte de la première école de Vienne (Mozart-Haydn-Beethoven) dans les mains rigoureuses de la seconde (Schoenberg-Berg-Webern), ou bien chez Bartók, à travers le souvenir de la ruralité hongroise, l’exaltation de la découverte du jazz et de New York ?
Et au cœur de la musique d’Ustvolskaya, comment pourrions-nous ignorer le questionnement abstrait de l’espace religieux au temps dur du réalisme soviétique ? 
C’est comme si agissait en eux un jeu de séduction entre la forme et le langage, laissant ce conflit loin derrière, tant leur prodigieuse oreille a su déceler depuis l’enfance toute la modernité des anciens dans l’écoute de la musique de leur temps.