Margarita Nekrasova

Mezzo-soprano 

Née en Russie, la mezzo-soprano Margarita Nekrasova est diplômée du Conservatoire d’État de Moscou (1992). 
Son répertoire comprend de nombreux rôles : Verdi (Azucena, Le Trouvère), Ulrica (Un bal masqué), Amneris (Aïda), Flora (La Traviata), Fenena (Nabucco)  ; Tchaïkovski  : Olga (Eugène Onéguine), Pauline (La Dame de pique) ; et Madame Podotchina (Le Nez, Chostakovitch), Konchakovna (Le Prince Igor, Borodine), Elisabetta (Maria Stuarda, Donizetti), Herodias (Salomé (R. Strauss), etc. 
Depuis 1994, elle est soliste au Nouvel Opéra de Moscou, où elle interprète Lel et la Fée Printemps (Snegourotchka, Rimski-Korsakov), la Princesse (La Roussalka, Dargomyjski), l’Ange (Le Démon, Rubinstein), Ratmir (Rouslan et Ludmila, Glinka) et chante les requiems de Verdi et Mozart et les Stabat Mater de Rossini et Pergolèse. 
Elle chante aussi Alexandre Nevski (Prokofiev), au Mai musical florentin (2000), Madame Larina (Eugène Onéguine) à Klagenfurt, Ulrica à La Scala de Milan, Alkonost (Kitège, Rimski-Korsakov) à l’Opéra d’Amsterdam (2012), la Nourrice (Boris Godounov), à Madrid (2012), la Première Norne (Le Crépuscule des dieux, Wagner) au Staatsoper de Berlin (2013), l’Aubergiste (Boris Godounov) à l’Opéra d’État de Bavière (2013), Filipievna au Festival international d’Edimbourg (2019), Beroe dans Les Bassarides (Henze) au Komische Oper de Berlin…
A Lyon, elle a chanté Filippievna (Eugène Onéguine, 2008, 2009-2010), la Gouvernante (La Dame de Pique, 2009-2010), Madame Podotschina (Le Nez, 2011) l’Aubergiste (L’Ange de feu, Prokofiev).
Elle a enregistré des romances de Tchaïkovski et Rachmaninov (orchestration de Yevgeny Kolobov, 1996-1997), diverses pièces de Rossini ainsi qu’un disque hommage à Kolobov.