Jean-Yves Ruf

Ruf

Après une formation littéraire et musicale, Jean-Yves Ruf rejoint l’École nationale supérieure du Théâtre national de Strasbourg dans la section jeu, puis l’Unité nomade de formation à la mise en scène, qui lui permet notamment de travailler avec Krystian Lupa à Cracovie ainsi qu’avec Claude Régy.     
Il est à la fois comédien, metteur en scène et pédagogue. Dans ce dernier domaine, il intervient au sein de plusieurs écoles supérieures de théâtre – Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris, École supérieure d’art dramatique du Théâtre national de Strasbourg, École supérieure de théâtre Bordeaux Aquitaine, La Manufacture (Haute école des arts de la scène de Lausanne) et Westerdals Oslo School of Arts, Communication and Technology.     
De janvier 2007 à décembre 2010, il a dirigé La Manufacture ; depuis 2011, il travaille comme programmateur et conseiller pédagogique avec les Chantiers Nomades, structure de recherche et formation continue.    
Comme comédien, il a travaillé avec Jean-Louis Martinelli, Eric Vigner, Jean-Claude Berutti, Emilie Charriot et Simon Delétang. Il prépare actuellement un solo de Cendrars, J’ai saigné.    
Parmi ses mises en scène récentes, on peut noter La Vie est un rêve (Calderon) au Théâtre du Peuple de Bussang, En se couchant il a raté son lit (d’après Harms), co-mis en scène avec la Lilo Baur au Centre dramatique national de Saint-Denis (TGP), La finta pazza (Sacrati) à l’Opéra de Dijon et l’Opéra Royal de Versailles, Le Dernier jour où j’étais petite (Raoui) au TGP, Les Fils prodigues au Théâtre du Maillon de Strasbourg et Médée (Cherubini) à l’Opéra de Dijon.