Grégoire Mour

Ténor

Mour

Ténor
Formation et débuts : après des études de danse au Conservatoire de Lyon, Grégoire Mour se forme au chant au Conservatoire national supérieur de musique et danse de Paris et à la Guildhall School of Music & Drama de Londres. Il a été membre du Studio de l’Opéra de Lyon entre 2017 et 2019, période durant laquelle il interprète les rôles d’Uldino (Attila, Verdi) et Abdallo (Nabucco, Verdi) sous la direction de Daniele Rustioni, du Prince et du Bouffon (La Belle au bois dormant, Respighi) sous la direction de Philippe Forget et Torquemada (L’Heure espagnole, Ravel) sous la direction de Jonathan Stockhammer.
Répertoire et scènes : il fait ses débuts au Barbican Hall de Londres dans l’opéra Alice in Wonderland (Chin) avec l’Orchestre symphonique de la BBC puis y retourne dans le rôle d’un Elder Brother dans The Hogboon, création de Davies avec l’Orchestre symphonique de Londres et Sir Simon Rattle. Particulièrement à l’aise dans le répertoire rossinien, il se produit dans un concert hommage au compositeur avec l’Orchestre de l’Opéra de Lyon sous la direction de Daniele Rustioni et chante la partie de ténor solo dans le Stabat Mater au Grand Amphithéâtre de la Sorbonne. Intéressé aussi par le répertoire de la comédie musicale, il interprète l’Oncle Ian dans Pourquoi j’ai mangé mon père ?, création au Théâtre du Châtelet, Bernardo (West Side Story, Bernstein) avec la compagnie anglaise Vivo d’Arte ou encore le rôle-titre de Gershwin dans un spectacle conçu autour de la musique du compositeur.
Récemment : à l’Opéra de Lyon, un Jeune Forçat (De la maison des morts, Janáček), mise en scène de Krzysztof Warlikowsky et Rodolphe (Guillaume Tell, Rossini).
À venir : Borsa (Rigoletto, Verdi) à l’Opéra de Lyon, Normanno (Lucia di Lammermoor, Donizetti) à l’Opéra de Nice.