Florent Hubert

 

Saxophoniste et clarinettiste de jazz, Florent Hubert, complète sa formation par des études d’écriture musicale, orchestration et musicologie. 
Directeur musical, compositeur, arrangeur, comédien et musicien, il se produit aujourd’hui dans de nombreux ensembles (bigband, quartet, etc.) et compose de la musique pour le cinéma, le spectacle vivant ou encore pour des artistes comme Oxmo Puccino et Grand Corps Malade. Il est également l’un des membres fondateurs du Nagual Orchestra, avec lequel il remporte en 2009 le concours de jazz Les Trophées du Sunside. 
Il rejoint ensuite la compagnie La vie brève, ensemble où acteurs, musiciens, metteurs en scène, scénographe, costumier et techniciens se retrouvent pour des périodes de recherche et de création. En 2013, il collabore ainsi avec les metteurs en scène Jeanne Candel et Samuel Achache ainsi qu’avec l’actrice, chanteuse et danseuse Judith Chemla pour Crocodile trompeur / Didon et Énée, spectacle musical mettant en scène l’histoire de Didon et Énée en s’inspirant librement de l’opéra de Purcell (Molière 2014 du meilleur spectacle musical). 
En 2016, il est directeur musical du spectacle Traviata, vous méritez un avenir meilleur imaginé au Théâtre des Bouffes du Nord avec le metteur en scène Benjamin Lazar et Judith Chemla, qui incarne le rôle-titre. Cette même année, il est comédien et musicien dans Le Goût du faux, spectacle coécrit et mis en scène par Jeanne Candel dans le cadre du Festival d’Automne, et Fugue, spectacle musical coécrit sous la direction de Samuel Achache, produit par la Comédie de Valence et créé au Festival d’Avignon.
Il retrouve Jeanne Candel et Samuel Achache en 2017 aux Bouffes du Nord pour un spectacle inspiré de l’Orfeo de Monteverdi, Orfeo - Je suis mort en Arcadie. 
En 2019, il imagine avec Jeanne Candel et Aram Kebabdjian un troisième spectacle lyrique pour le Nouveau Théâtre de Montreuil, Tarquin, qui mélange théâtre, musique baroque (La Lucrezia de Haendel entre autres) et musiques populaires sud-américaines.