Damiano Michieletto

Damiano

Damiano Michieletto étudie l'opéra et le théâtre à l'École d'art dramatique Paolo-Grassi de Milan et la littérature moderne à l'Université de Venise, sa ville natale. Sa mise en scène de Schwanda, le joueur de cornemuse (Weinberger) au Festival de Wexford 2003 a remporté un Irish Times / ESB Theatre Award.
Il travaille régulièrement pour le théâtre – L'Éventail (Goldoni) et Le Revizor (Gogol) à Venise, Divines paroles (Valle-Inclán) et L'Opéra de quat'sous (Brecht) à Milan –, mais surtout pour l'opéra : il met en scène La Pie voleuse (Rossini) au Festival de Pesaro (prix Abbiati 2008), Lucia di Lammermoor (Donizetti) et Luisa Miller (Verdi) à Zurich, le cycle Mozart-Da Ponte à Venise, L'Enlèvement au sérail (Mozart) à Naples, Le Barbier de Séville (Rossini) à Genève et Madrid, Così fan tutte (Mozart) à Tokyo, Un bal masqué (Verdi) à Milan, Idoménée (Mozart) à Vienne, The Rake's Progress (Stravinsky) à Leipzig, etc.
Il fait ses débuts au Festival de Salzbourg avec La Bohème (Puccini) en 2012 puis y retourne pour Falstaff (Verdi) en 2013 et La Cenerentola (Rossini) en 2014.
En 2014-2015, il monte Le Voyage à Reims (Rossini) à l'Opéra national des Pays-Bas, Guillaume Tell (Rossini) à Covent Garden et Le Barbier de Séville à Paris et Barcelone ; en 2015-2016, La Flûte enchantée (Mozart) à Venise, Cavalleria rusticana (Mascagni) à Covent Garden (Olivier Award 2016) et Cendrillon (Massenet) à Berlin ; en 2016, Samson et Dalila (Saint-Saëns) à Paris et Aquagranda (Perocco) à Venise (prix Abbiati 2017) ; en 2017, Falstaff à La Scala, Idoménée à Florence, La Damnation de Faust (Berlioz) à Rome (prix Abbiati 2018) ;
en 2018, Le Voyage à Reims au Bolchoï de Moscou, Le Songe d'une nuit d'été (Britten) à Vienne, Don Pasquale (Donizetti) à Paris et Macbeth (Verdi) à Venise.
La saison dernière, il a mis en scène Der Ferne Klang (Schreker) à Francfort, Alcina (Haendel) à Salzbourg, Le Voyage à Reims à Sidney, et montera cette année
Le Voyage à Reims à Valence et Rigoletto à Rome.