Benoît Rameau

Le ténor Benoît Rameau est un artiste singulier. Après un parcours en saxophone et piano au Conservatoire de Strasbourg, il s’intéresse à diverses disciplines vocales et obtient un diplôme de direction de chœur puis de chant parallèlement à une licence de Musicologie. Il intègre alors l’Atelier Lyrique d’Opera Fuoco, dirigé par David Stern et l'Académie Musicale Philippe Jaroussky. Il est également diplômé du CNSMD de Paris.
Sa curiosité l'amène vers des répertoires variés allant de la musique ancienne à celle d’aujourd’hui : Le Retour d’Ulysse dans sa patrie de Monteverdi, Didon & Énée de Purcell au festival de Musique baroque de Shanghai, Guglielmo dans Così fanciulli de Nicolas Bacri au Théâtre de Saint-Quentin en Yvelines et au Théâtre des Champs-Élysées, Narcisse dans l'opéra éponyme de J.Stephenson et M. Pellissier, Piet the Pot dans le Grand Macabre de Ligeti avec l'Ensemble Intercontemporain, Danilo dans La Veuve Joyeuse de Lehár, Bastien et Bastienne de Mozart à l'Opéra de Massy, en passant par la comédie musicale :  Charley dans Lady in the dark de Kurt Weill, Bill dans Kiss me Kate de Cole Porter. Il chante également lors de récitals, notamment le lied, musique qu’il affectionne particulièrement.
Ses dernières saisons sont marquées par plusieurs prises de rôles, NARCISSE, création de J. Stephenson et M. Pellissier, le rôle de Filippo dans l'Infedelta delusa de Haydn avec la Petite Bande de Sigiswald Kuijken, Solon dans Croesus de Keiser avec l'ARCAL, The Music Man au théâtre de la Croix-Rousse, le rôle du Chanteur dans Von Heute auf Morgen de Schönberg et celui de Jacques dans Les Trois Baisers du Diable d'Offenbach avec Musica Nigella ou encore Der Mond de Carl Orff.
Du côté des concerts, il a été soliste dans La Dixième Symphonie de Pierre Henry/Beethoven à la Philharmonie de Paris, avec l'Orchestre et le choeur de Radio France et soliste dans Pulcinella de Stravinsky avec le Chamber Orchestra of Europe en Belgique et en Italie, sous la direction de Matthias Pintscher. Il a également été programmé dans deux festivals en récital, avec Susan Manoff à l'abbaye de l’Epau puis avec Anne le Bozec au festival Saoû chante Mozart. En 2021, Benoît s'est distingué au concours de mélodies de Gordes où il a remporté quatre prix.