Nokolay Borchev

Baryton

nokolayFormation et débuts : né à Pinsk, en Biélorussie, Nikolay Borchev commence très jeune la musique par le piano, la flûte et l’orgue. Il étudie ensuite le chant au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou, puis se perfectionne au Conservatoire Hanns Eisler de Berlin auprès de Heinz Reeh, Júlia Várady et Wolfram Rieger. Membre de la troupe soliste du Bayerische Staatsoper de Munich, il devient ensuite membre du Staatsoper de Vienne pour deux saisons, et fait ses débuts dans les rôles de Papageno (La Flûte enchantée, Mozart), Guglielmo (Così fan tutte, Mozart) et Figaro (Le Barbier de Séville, Rossini). Il incarne ces rôles aussi Bayerische Staatsoper de Munich.
Répertoire et scènes : Guglielmo (Così fan tutte, Mozart) et Arlequin (Ariane à Naxos, R. Strauss) à Covent Garden avec Sir Colin Davis, Figaro (Le Barbier de Séville, Rossini) à l’Opéra allemand de Berlin, Frühlings Erwachen (création de Benoît Mernier) à la Monnaie de Bruxelles, Ulysse (Le Retour d’Ulysse dans sa patrie, Monteverdi), Papageno (La Flûte enchantée, Mozart), Dandini (La Cenerentola, Rossini), rôle-titre de l’Orfeo (Monteverdi), Yeletski (La Dame de Pique, Tchaïkovski), Lurcanio (Ariodante, Haendel) à l’Opéra de Bâle, Marcello (La Bohème, Puccini) aux Opéras de Cologne, Leipzig et Riga, Donald (Billy Budd, Britten) à l’Opéra de Bilbao, Énée (Didon et Énée, Purcell) à l’Opéra Comique dans une production de Deborah Warner avec William Christie, Eugène Onéguine dans l’opéra éponyme (Tchaïkovski) à l’Opéra de Lyon, Eginhard (Emma und Eginhard, Telemann) au Staatsoper de Berlin avec René Jacobs, L’Empereur d’Atlantis (Ullmann) au Theater an der Wien de Vienne, etc.
En récital : lieder de Beethoven, Schubert, Schumann, Mahler, Wolf ; mélodies de Chostakovitch, Tchaïkovski, Grieg, etc.
Récemment : Almaviva dans Les Noces de Figaro (Mozart), Dandini à l’Opéra du Rhin de Strasbourg, Mercurio dans La Calisto (Cavalli), version de concert d’Ariane à Naxos (R. Strauss) dirigée par Vladimir Jurowski.