Michael Gniffke

Michael-Gniffke

Formation et débuts : après des débuts dans le répertoire d’opérette, Michael Gniffke se tourne vers l’opéra, se formant à Zurich auprès de son père, le chanteur Rudolf A. Hartmann. Il se perfectionne ensuite avec Alfred Muff, Stefan Haselhoff, Robert Schunk et Gudrun Bär. Il chante le Comte Zedlau dans Sang viennois (J. Strauss, arrangements de Müller Junior), mais aussi les rôles d’Alfredo (La Traviata, Verdi), Tamino (La Flûte enchantée, Mozart), Hoffmann (Les Contes d’Hoffman, Offenbach), Max (Le Freischütz, Weber) et Don José (Carmen, Bizet).
Répertoire : il se spécialise dans les rôles de caractère et ceux du répertoire lyrique contemporain, incarnant le Capitaine dans Wozzeck (Berg) ou chantant la partie de ténor dans Drei Wasserspiele (Glaner). Il est aussi Paul dans La Ville Morte (Korngold), Hérode dans Salomé et Égisthe dans Elektra (Richard Strauss), Loge et Mime dans L’Or du Rhin et Mime dans Siegfried (Wagner), l’Officier dans Cardillac (Hindemith), la Sorcière dans Hänsel et Gretel (Humperdinck).
Scènes : il chante Elektra à Magdeburg et au Staatstheater Cassel, Hänsel et Gretel à Lübeck et Dijon, interprète le Capitaine (Wozzeck) avec l’Orchestre symphonique de la SWR de Baden-Baden et Fribourg-en-Brisgau et Alwa dans Lulu (Berg) au Théâtre d’Ulm en 2017.
En concert : Requiem d’Andrew Lloyd-Webber, Le Laudi di San Francesco d’Assisi d’Herman Suter, Requiem de Verdi, etc.
À venir : Lohengrin au Festival de Bayreuth.