Karl Laquit

karl-laquit

Formation et débuts : Karl Laquit commence son parcours musical par l’apprentissage du chant choral et du piano. Après quelques années d’études, il rencontre Sophie Norton qui lui conseille de se consacrer entièrement a  la musique ; il rejoint alors le Conservatoire d’Epinal où il se forme au chant dans la classe de Robert Boschiero. En 2012, il se présente au concours d’excellence de la Confédération Musicale de France, où il obtient un premier prix avec mention très bien. Suite à ce concours, il travaille sa voix de haute-contre à la française avec Elena Vassilieva (rôle de Platée dans l’opéra éponyme de Rameau), puis sa voix de ténor avec les rôles de Belmonte (L’Enlèvement au sérail, Mozart), Max (Le Freischütz, Weber), le Chanteur italien (Le Chevalier à la rose, Strauss). Il participe à différents concerts consacrés à Rameau sous la supervision de Monique Zanetti et reçoit un 1er prix à l’unanimité au concours artistique d’Epinal (2013). Il entre enfin au Conservatoire national supérieur de musique et danse de Lyon en 2014.
Répertoire : il chante La Passion selon saint Jean de Bach sous la direction de Michaël Radulescu, les Stabat Mater de Dvorak et Rossini, les Messa di Gloria de Puccini et Rossini et Carmina Burana (Orff) avec l’ensemble Les siècles romantiques sous la direction de Jean-Philippe Dubor.
À venir : il chantera Des Poésies populaires juives (Chostakovitch) au Centre Chostakovitch de Paris et se produira au Festival de Besançon avec Les siècles romantiques.