Alejo Pérez

alejo perez

Né en Argentine, Alejo Pérez étudie le piano, la composition et la direction d’orchestre à Buenos Aires. Il fait ses débuts comme assistant de Peter Eötvös, dirigeant la création de ses opéras Angels in America et Lady Sarashina, et assiste Christoph von Dohnányi à la direction de l’orchestre symphonique de la NDR. Il collabore avec l’Orchestre Philharmonia, l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre symphonique de la SWR, l’Orchestre symphonique allemand de Berlin, l’Ensemble Modern, l’Ensemble intercontemporain, le Klangforum Wien, etc. De 2009 à 2012, il était directeur musical du Teatro Argentino de La Plata (Nabucco, Verdi ; Tristan et Isolde et L’Or du Rhin, Wagner). Il dirige au Teatro Real de Madrid à partir de 2010 et collabore avec l’Orchestre symphonique (concerts avec Plácido Domingo, Teresa Berganza et Ian Bostridge ; Mort à Venise, Britten ; Die Eroberung von Mexico, Rihm). À l’Opéra de Lyon, il dirige Pelléas et Mélisande (Debussy), Les Stigmatisés (Schreker) et GerMANIA (Raskatov). Il s’est produit au Festival de Salzbourg (Faust, Gounod), au Teatro Colón de Buenos Aires (Parsifal, Wagner et Le Chevalier à la rose, R. Strauss), au Semperoper de Dresde (Carmen, Bizet), à l’Opéra lyrique de Chicago (Eugène Onéguine, Tchaïkovski) et collabore avec le Théâtre de l’Opéra de Rome. En 2017-2018, il s’est produit à l’Opéra Flamand (Pelléas et Mélisande, Debussy), l’Opéra de Stuttgart (Médée, Cherubini), avec la Tokyo Nikikai Opera Foundation (Le Freischütz, Weber), etc. Cette saison, il dirigera Lohengrin (Wagner) à l’Opéra flamand, retournera aux Opéras de Stuttgart (L’Amour des trois oranges, Prokofiev), Rome (L’Ange de feu, Prokofiev) et Buenos Aires (Ariane à Naxos, R. Strauss) et dirigera l’Orchestre philharmonique de Radio France et l'Orchestre symphonique métropolitain de Tokyo.