Alejo Pérez

alejo perez

Formation : d’origine argentine, Alejo Pérez a étudié la composition, la direction musicale et le piano à Buenos Aires. Il se forme auprès de Peter Eötvös, dont il dirige les opéras Angels in America (Théâtre du Châtelet) et Lady Sarashina (Opéra de Lyon et Opéra Comique), et de Christoph von Dohnanyi avec l’Orchestre symphonique de la NDR (Hambourg) de 2005 à 2007.
Activités : directeur musical du Teatro Argentino de La Plata de 2009 à 2012, il y dirige Don Carlos (Verdi), Tristan et Isolde et L’Or du Rhin (Wagner), La Damnation de Faust (Berlioz) et Lady Macbeth de Mtsensk (Chostakovitch). Chef invité du Teatro Real Madrid, il collabore avec Plácido Domingo, Teresa Berganza et Ian Bostridge, et dirige Rienzi (Wagner), Don Giovanni (Mozart), Mort à Venise (Britten) et La Conquête du Mexique (Rihm). Il collabore avec l’Orchestre philharmonique de Radio France, l’Orchestre symphonique de la SWR et l’Orchestre du Gürzenich de Cologne, le Staatsorchester Stuttgart, l’Orchestre de la Suisse romande, l’Orchestre du Teatro Comunale de Bologne, l’Orchestre symphonique allemand de Berlin, la Deutsche Kammerphilharmonie de Brême, l’Ensemble Modern, l’Ensemble intercontemporain, l’Asko Ensemble, le Klangforum Wien, etc.
Répertoire et scènes : La Cenerentola (Rossini), Le Nez (Chostakovitch) et Lulu (Berg) aux Opéras de Rome, Paris, Cologne, Francfort, Leipzig, Oslo, Varsovie et Bruxelles, Werther (Massenet) au Festival de Salzbourg (2015), Faust (Gounod) avec l’Orchestre philharmonique de Vienne (2016), Parsifal (Wagner) et Le Chevalier à la rose (R. Strauss) au Téatro Colón, Carmen (Bizet) au Semperoper de Dresde, Eugène Onéguine (Tchaïkovski) au Lyric Opera de Chicago. 
Cette saison : Medea (Cherubini) à l’Opéra de Stuttgart, Le Freischütz (Weber) à Tokyo, Pelléas et Mélisande à Anvers et Luxembourg.
À Lyon : Pelléas et Mélisande (Debussy), Les Stigmatisés (Schreker) et Le Rossignol (Stravinsky).