Les Labyrinthes du cœur

Danse

Jiri Kylian / François Chaignaud & Cecilia Bengolea / Emanuel Gat

En coproduction avec la Biennale de la Danse

À propos

SUNSHINE En confiant à Emanuel Gat une création pour le Ballet, l’Opéra de Lyon a fait le double choix de l’invention et de l’exigence. Car si le chorégraphe d’origine israélienne n’a abordé la danse qu’à l’âge de 23 ans après une première carrière de sportif et de musicien, il a depuis, mis les bouchées doubles et renouvelé l’approche du mouvement. A la fois sensible et abstrait, son langage chorégraphique s’appuie d’abord sur la musique, dont le choix est pour lui si déterminant qu’il lui arrive, comme dans l’une de ses précédentes pièces Brillant Corners, d’écrire lui-même la partition. Accompagné ici par les musiciens de l’Opéra de Lyon, il a choisi de créer une pièce collective à laquelle les danseurs du Ballet apportent chacun leur part de créativité, dans un processus de travail à mi-chemin entre rigueur et improvisation.

HOW SLOW THE WIND Pour François Chaignaud et Cecilia Bengolea, c’est une double première. Jamais encore leur toute jeune compagnie, fondée en 2008 sous le nom de Vlovajob Pru, n’avait travaillé avec un ballet ni un orchestre live. Mais pour ces deux trublions de la danse contemporaine, cette création vient à point. Eux, qui étaient jusqu’ici considérés plutôt comme des performers, s’avouent fascinés par les écritures du mouvement. Aussi, comptent-ils profiter pleinement de l’occasion qui leur est donnée de travailler avec un groupe de danseurs, en imaginant une pièce pour trois ou quatre interprètes. Indépendamment de tout souci narratif, ils ont choisi de faire d’abord confiance à la danse. Pas de thème prédéterminé, mais la recherche de l’accord le plus juste possible avec la musique. Et même, clin d’oeil à l’héritage académique, des pointes, cet emblème de la tradition classique occidentale. Qu’on s’attende toutefois à des surprises !

HEART'S LABYRINTH Sixième pièce de Jirí Kylián à entrer au répertoire du Ballet de l’Opéra de Lyon, Heart’s Labyrinth est né en 1984 d’une interrogation personnelle douloureuse : comment vivre après le suicide d’un être proche ? La réponse, le chorégraphe la trouve dans les méandres du coeur, ce labyrinthe d’émotions, de sentiments, de voies sans issue et de questions sans réponse. Pour rendre compte de cette infinie complexité, il a composé, sur des musiques de Schoenberg, Webern et sur le « terriblement beau » Nocturne en si majeur de Dvorák, une « oeuvre en chambre » pour onze danseurs. Leurs duos, trios et autres figures sont à l’image des innombrables combinaisons sensorielles qui font de chaque individu un être unique et mystérieux. Ou comment l’art, la création et les relations humaines peuvent sauver du désespoir.

 

 

SUNSHINE

Chorégraphie, lumières et bande son

Emanuel Gat

Musique

G.F. Haendel, Water Music Suite no 2 in D major (HWV 349) Overture et Bourrée

Assistante à la chorégraphie

Geneviève Osborne

Ballet de l'Opéra de Lyon

Orchestre de l'Opéra de Lyon

HOW SLOW THE WIND François Chaignaud & Cecilia Bengolea

Chorégraphie

François Chaignaud

Chorégraphie

Cecilia Bengolea

Musique

Toru Takemitsu, How Slow the Wind

Ballet de l'Opéra de Lyon

Orchestre de l'Opéra de Lyon

HEART'S LABYRINTH

Chorégraphie, scénographie et costumes

Jiri Kylian

Musique

Arnold Schoenberg

Musique

Anton Webern

Musique

Antonin Dvorak

Lumières

Joop Caboort

Ballet de l'Opéra de Lyon

Orchestre de l'Opéra de Lyon

Direction musicale

Quentin Hindley