Valérie Marinese-Barboza

Valérie Marinese

Valérie Marinese s’est formée à l’École nationale supérieure de la Comédie de Saint-Étienne de 1990 à 1993, où elle étudie auprès de Pierre Debauche, Stuart Seide, Daniel Benoin, Sophie Loucachevsky, Ghislaine Drahy, Arlette Namiand, Mario Gonzalez, etc. Passionnée par la transmission et la pédagogie du théâtre, elle obtient en 2008 son diplôme d’état d’enseignement du théâtre (DE).
 
De 1992 à 1994, elle joue sous la direction de Guy Rétoré, Daniel Benoin et Prosper Diss, puis partage, de 1993 à 2008, l'aventure de la Compagnie Anonyme avec Richard Brunel. Ils montent ensemble La Tragédie du vengeur (Tourneur), Brûlons Labiche (d'après Labiche), Noces de papier (2ème volet d'un triptyque Kafka), Au bord (d'après Maupassant, avec le Quatuor Debussy), Don Juan revient de guerre (Von Horvath, création au Théâtre de Peuple de Bussang) et Casimir et Caroline (Von Horvath) au Centre dramatique national d’Anger. 

En 1999, elle met en scène Et le reste est silence... (textes de Pessoa, Paz, Rushdy et Tchhekov) avec Jeanne Mathis, travaille sous la direction de Thierry Bordereau (Les Perses, Eschyle), Guillaume Cantillon (Requiem Dandin, d'après Molière) et Gilles Chavassieux (À la tombée de la nuit, Turrini). 

En 2007, elle joue dans Calderon (Pasolini) mis en scène par Laurent Fréchuret et travaille à plusieurs reprises sous la direction de Simon Delétang : Shopping and Fucking (Ravenhill), Petit camp (Mérot), For ever Müller (d'après Müller).

En 2009, elle monte Oliver Twist, spectacle de Lionel Bart en partenariat avec le collège et le conservatoire de musique de Saint-Priest. En 2010, elle crée 4.48 Psychose (Kane) au Théâtre de l’Élysée (Lyon), pièce reprise en 2012 à la Comédie de Valence et au théâtre Les Ateliers (Lyon). En 2011, elle joue dans Orphelins (Kelly), créé par Arnaud Anckaert à Tourcoing et met en scène Chaise (Bond) à la Comédie de Valence. Cette même année, elle joue dans TDM3 (Gabily) mis en scène par Gilles Chavacieux et Le Petit Misanthrope sous la direction d’Arnaud Anckaert.

En 2012, elle joue dans Mort d’un commis voyageur (Miller) avec Claudia Stavisky au théâtre des Célestins (Lyon). La saison suivante, elle met en scène Bouh ! (Kelly) à la Comédie de Valence. En 2015, elle met en scène Brûler des voitures (Hartley) avec les élèves de l’école Arts en Scène (Lyon) et s’attèle à la préparation de la pièce Hamlet In-yer-Face, pièce créée en 2016 au centre d’art de Maguy Marin RAMDAM. 

En tournée avec Orphelins en 2016, elle répète aussi Othello (Shakespeare) avec Antoine Lemaire à Villeneuve-d’Ascq et participe à différents jurys au Conservatoire national de région de Lyon au côté de Philippe Cire. En 2017 et 2018, elle collabore avec la plateforme Locus Solus au Théâtre Jean Vilar (Bourgoin Jallieu) et prépare la création de My name is Géna, spectacle solo qu’elle interprète et met en scène avec Jeanne Mathis. En 2018-2019, elle joue dans Mesure pour mesure (Shakespeare), mise-en-scène d’Arnaud Anckaert, et Dj’s (d’après Molière), mise-en-scène de Thierry Bordereau. 

Valérie Marinese collabore également avec deux compagnies installées dans le Var : L’Insolite traversée (Cyril Grosse, depuis 1990), et Kaïros (Jeanne Mathis, depuis 2002).

Au cinéma, elle travaille en 1995 sous la direction de Pierre Grange dans En mai, fais ce qu’il te plaît. 
La saison dernière, elle a joué et mis en scène Quelques minutes de silence (Gauthier) avec Locus Solus au Lycée Français de Marrakech et assisté Richard Brunel pour Mélisande (d’après Debussy) à l’Opéra de Lyon.   
Cette saison, elle joue Quelques minutes de silence à l’Espace 600 (Grenoble) et De l’autre côté des vagues (Mathis) au Théâtre Liberté de Toulon.                                                                                                 

Prochainement, elle jouera Cannes 39/90, écrit et mis en scène par Etienne Gaudillère.