Attila Jun

attila jun

Formation et débuts : originaire de Corée du Sud, Attila Jun étudie le chant à l’Université nationale de Séoul auprès de Philip Kang, avant de se perfectionner avec Hans Sotin en Allemagne, à la Haute École de musique de Cologne. Il fait ses débuts à l'opéra en Sarastro (La Flûte enchantée, Mozart), Colline (La Bohème, Puccini) et Daland (Le Vaisseau fantôme, Wagner).
Répertoire et scènes : Hunding (La Walkyrie, Wagner) en concert à l’Opéra de Rome avec Giuseppe Sinopoli, rôle qu’il reprend à la scène au Capitole de Toulouse puis au Staatsoper de Stuttgart, au Festival Wagner de Wels (Autriche), à l’Opéra d’Anvers, au Deutsche Oper de Berlin, etc. Il est un des Nobles du Brabant dans Lohengrin au Festival de Bayreuth sous la direction d’Antonio Pappano en 1999, le Veilleur de nuit (Les Maîtres Chanteurs de Nuremberg, Wagner) sous la direction de Christian Thielemann, Daland et le Commandeur à la Scala de Milan, Sarastro au Teatro Real de Madrid sous la direction de Marc Minkowski, le Roi Marke (Tristan et Isolde, Wagner) au Liceu de Barcelone, le Commandeur à l’Opéra royal de Copenhague, au Festival de Vienne et à la Fenice de Venise, Gurnemanz (Parsifal, Wagner) à l’Opéra de Stuttgart en 2011 et au Festival de Pékin (2013, production du Festival de Salzbourg), etc. Il entre dans la troupe de l’Opéra de Stuttgart en 2011.
Récemment : Marke à Venise et Strasbourg, Daland au Liceu in Barcelone, Hagen (Le Crépuscule des dieux, Wagner) à Stuttgart, Essen, Hambourg, Munich, et Vienne, L’Anneau du Nibelung au Festival de Bayreuth sous la direction Kirill Petrenko.