3 500 couples de 200 pays du monde participent à une cérémonie de mariage de masse pour la première fois après le décès du fondateur de l’Eglise de l’Unification, Sun-Myung Moon - Corée du sud – février 2013
© Chung Sung-Jun / Getty Images / AFP

Barbe-Bleue

de 10€ à 108€

Opéra

Jacques Offenbach

  • Opéra de Lyon
  • 2h30mn
    dont 1 entracte(s) de 35 min
  • En français
  • Sous-titré
  • +12ans

 Spectacle disponible en abonnement

Offenbach signe une version hilarante de la sanglante histoire de Barbe-Bleue rendue célèbre par Charles Perrault. Adepte du décalage comique et visuel, l’artiste Laurent Pelly promet de révéler son univers onirique et impertinent.

  • 20:00
  • 16:00
  • 20:00
  • 20:00
  • 20:00
  • 20:00
  • 20:00
  • 20:00
  • 20:00

À propos

L'histoire
Quand Barbe-Bleue perd sa cinquième épouse, la turbulente Boulotte est tirée au sort pour être la suivante. Mais Barbe-Bleue tombe amoureux d'Hermia – qui aime le berger Saphir – et se lasse vite de Boulotte. Il demande à son alchimiste de lui concocter un philtre « anti-épouse ». Mais comme les autres fois, il ne s'agit que d'un somnifère et Boulotte réveille les cinq « épouses défuntes ». Elles réapparaissent déguisées en tziganes et font éclater la vérité.

Une satire à succès
Avec son Barbe-Bleue, donné pour la première fois au Théâtre des Variétés en 1866, Offenbach tourne en dérision le célèbre et cruel conte de Charles Perrault sur un livret de Meilhac et Halévy. Les trois s'en donnent à cœur joie pour faire de ce Barbe-Bleue fainéant et fanfaron une caricature des parvenus du Second empire. Ce qui n'empêche pas, bien au contraire, l'enthousiasme du public parisien et le succès de l'opérette à travers le monde.

Révélé en 2000 par La Belle Hélène, le metteur en scène Laurent Pelly avait déjà fait ses premières armes dans l'univers d'Offenbach à l'Opéra de Lyon avec Orphée aux Enfers et poursuivi avec de nombreux classiques du maître de l'opérette dont dernièrement le fameux Roi Carotte. Onirique, caustique, adepte du décalage comique et des gags visuels, son style, qui puise dans le cinéma et la bande dessinée comme dans la culture classique bouscule avec bonheur les grands compositeurs et se marie à merveille avec la fantaisie d'Offenbach.

Opéra bouffe en trois actes et quatre tableaux, 1866
Livret de Henri Meilhac et de Ludovic Halévy

Nouvelle production
En partenariat avec l’Opéra royal de Mascate, Oman et l’Opéra de Marseille

Pourquoi on aime

Cette version comique du conte de Charles Perrault est un réjouissant contrepoint au mythe sanglant de Barbe-Bleue.

Pourquoi on aime

Le sens de la satire d'Offenbach était tel que le Tout-Paris qu'il prenait plaisir à moquer reprenait ses airs en cœur.

Pourquoi on aime

La mise en scène est signée du très « offenbachien » Laurent Pelly.

Ma soirée

  • Trouver la place idéale

    Découvrez les plans de salles, trouvez la place idéale et bénéficiez du meilleur tarif.
  • Première fois à l’Opéra

    Comment je m’habille ? À quelle heure j’arrive ?
  • Bars et restauration

    Avant le spectacle, et même pendant l'entracte, il est toujours temps à l'opéra de s'offrir un petit plaisir culinaire.