Steve Five (King different)

Opéra

Roland Auzet

En français

À propos

Opéra multimédia, 2014

Lieu : Théâtre de la Renaissance - Oullins Grand Lyon - 7 rue Orsel - 69600 Oullins

Création mondiale

En coproduction avec le Théatre de la Renaissance, scène conventionnée théâtre et musique Oullins-Grand Lyon, l'Opéra-Théâtre de Limoges et l'Ircam.
Dans le cadre de la Biennale Musiques en scène.

Avec le soutien du Fonds de création lyrique
  

L'HISTOIRE
L’opéra fait son feu des êtres déchirés et des liens qu’ils ont avec le monde : Steve Jobs, Henri V. Le livret est composé autour de deux biographies, deux itinéraires, proches, et pourtant séparés par cinq siècles : deux paroles, deux manières de se confronter au réel tout en l’inventant. Steve Jobs a peint ce que Shakespeare a nommé « le ciel plus brillant de l’invention » ; le destin de la Silicon Valley face à la fresque historique de Henri V ; la guerre économique, commerciale et technologique face à la guerre du morceau de fer dans le morceau de chair ; la stratégie d’entreprise face à la stratégie guerrière.

Steve V (King Different) est un « opéra multimédia » dont Roland Auzet, comme à son habitude, a imaginé le sujet, conçu la musique et réalisé la mise en scène, en coopération avec Fabrice Melquiot. Un titre qui réunit deux grandes figures de l’Histoire, Steve Jobs, roi de l’informatique, et Henri V, roi d’Angleterre, qui faillit ceindre la couronne de France.
Il s’agit d’un opéra de chambre consacré à l’aventure numérique au XXe siècle, librement inspiré de la vie du fondateur d’Apple, et du héros du drame que Shakespeare consacra au vainqueur de la bataille d’Azincourt. « Deux rois qui doutent, deux êtres séparés, deux fois deux corps, précisent les auteurs : Steve Jobs, ou comment concilier la fonction de patron, juste mais impitoyable, et un état humain vertueux. Comment créer des objets destinés à devenir des modes de vie? Comment porter le corps du monde moderne et la maladie dans son corps?
Henri V, le roi dur, inspiré et imparfait de Shakespeare. Celui qui, à Azincourt, se battit aux côtés de ses hommes, sans cesser de douter d’eux et de lui-même, celui qui poussa le plus franc des cris guerriers et patriotiques, sans cesser de remettre sa voix en question. » Le spectacle s’appuie sur la pièce historique de Shakespeare d’où sont extraits des fragments que les auteurs intègrent à un texte et une musique d’aujourd’hui, incluant le rap et l’orchestre classique, pour un opéra parlé et chanté, trivial et lyrique, médical et guerrier où la technologie se fait poésie, la poésie technologie Compositeur et metteur en scène qui se définit lui-même comme un « écrivain de plateau », directeur du Théâtre de la Renaissance d’Oullins depuis juin 2011, Roland Auzet est à 48 ans un artiste polymorphe. Il réalise notamment plusieurs projets artistiques en collaboration avec des artistes de cirque, des plasticiens, des chorégraphes, des metteurs en scène. Il fonde en 2000 la compagnie Act-Opus avec laquelle il est en résidence à l’Espace des Arts de Chalon-sur-Saône entre 2005 et 2011. Il y compose et met en scène ses projets, construits à partir de textes d’Ovide, Maurice Dantec, Eduardo Arroyo, Rainald Goetz, Fabrice Melquiot, Laurent Gaudé. Sa vingtaine de pièces de théâtre musical et oeuvres scéniques sont pour lui autant de moyens de sensibiliser le public à la musique contemporaine et d’aborder les thèmes fondamentaux de la vie.

Distribution

Conception, musique et mise en scène

Roland Auzet

Direction musicale

Philippe Forget

Dramaturgie, texte

Fabrice Melquiot

Décors

Vincent Gadras

Vidéo

Wilfrid Haberey

Réalisation informatique et musicale

Olivier Pasquet

Lumières

Bernard Revel

Costumes

Nathalie Prats

Directeur artistique du Studio

Jean-Paul Fouchécourt

Billy Bud

Oxmo Puccino

Le Cancer

Michael Slattery

Steve V

Thibault Vinçon

Igor Chernov

Tyler Clarke

Bonko Karadjov

Alexandre Artemenko

Mathieu Gardon

Thibault De Damas

Orchestre de l'Opéra de Lyon

Chanteurs du Studio de l'Opéra de Lyon