Capriccio

Opéra

Richard Strauss

Nouvelle production / En allemand

À propos

Conversation en musique en un acte, 1942

Livret du compositeur et de Clemens Krauss
En coproduction avec La Monnaie / De Munt (Bruxelles)

L'Histoire

Entre mot et son, texte et musique, qui a la prépondérance ? D’abord la musique, après le texte - Prima la musica, poi le parole - ou l’inverse ? Dans un château d’Ile-de-France, ce débat anime les échanges entre Olivier le poète, Flamand le musicien et Madeleine la belle et jeune comtesse, choisie comme arbitre par les deux créateurs. Sérénade à trois : les jeux de l’amour et du désir entre les personnages contrepointent et pimentent cette « conversation en musique » qui est aussi action par les mots. L’on voit aussi une brillante actrice (ayant vraiment existé) – la Clairon – dont le frère de la comtesse est épris ; La Roche, directeur de théâtre qui, lui, doit bien faire avec la musique et le texte, et satisfaire le public ; un souffleur oublié dans son trou, bien nommé Monsieur Taupe. Mais le soir venu, Madeleine ne choisit pas, du moins en apparence : elle s’éloigne en fredonnant une mélodie composée pour elle par Flamand sur un sonnet d’Olivier... la mélodie, mais pas les paroles...