Capriccio

Opéra

Richard Strauss

Nouvelle production / En allemand

À propos

Conversation en musique en un acte, 1942

Livret du compositeur et de Clemens Krauss
En coproduction avec La Monnaie / De Munt (Bruxelles)

L'Histoire

Entre mot et son, texte et musique, qui a la prépondérance ? D’abord la musique, après le texte - Prima la musica, poi le parole - ou l’inverse ? Dans un château d’Ile-de-France, ce débat anime les échanges entre Olivier le poète, Flamand le musicien et Madeleine la belle et jeune comtesse, choisie comme arbitre par les deux créateurs. Sérénade à trois : les jeux de l’amour et du désir entre les personnages contrepointent et pimentent cette « conversation en musique » qui est aussi action par les mots. L’on voit aussi une brillante actrice (ayant vraiment existé) – la Clairon – dont le frère de la comtesse est épris ; La Roche, directeur de théâtre qui, lui, doit bien faire avec la musique et le texte, et satisfaire le public ; un souffleur oublié dans son trou, bien nommé Monsieur Taupe. Mais le soir venu, Madeleine ne choisit pas, du moins en apparence : elle s’éloigne en fredonnant une mélodie composée pour elle par Flamand sur un sonnet d’Olivier... la mélodie, mais pas les paroles...

Distribution

Direction musicale

Bernhard Kontarsky

Mise en scène

David Marton

Dramaturgie

Barbara Engelhardt

Décors et costumes

Christian Friedländer

Lumières

Henning Streck

Chef des Chœurs

Alan Woodbridge

La Comtesse

Emily Magee

Le Comte

Christoph Pohl

Flamand

Lothar Odinius

Olivier

Lauri Vasar

La Roche

Victor von Halem

Clairon

Michaela Selinger

Une Chanteuse italienne

Elena Galitskaya

Un Chanteur italien

Dmitry Ivanchey

Le Majordome

Christian Oldenburg

Monsieur Taupe

François Piolino

Orchestre, Chœurs et Maîtrise de l'Opéra de Lyon