Palestine

Amphi

Musiques de Palestine et de Méditerranée

À propos

L’Amphi présente une soirée consacrée aux musiques issues de Palestine et du pourtour méditerranéen. Construite avec la complicité d’Adel Salameh, joueur de oud d’origine palestinienne et installé à Lyon depuis de nombreuses années, ce double concert sera placé sous le signe de la rencontre, celle de deux virtuoses du oud, Adel Salameh et Sameer Makhoul et celle des musiques orientales avec les musiques improvisées et de jazz avec le projet Awda.

MUSIQUE DE PALESTINE
Duo de ouds
Avec Adel Salameh et Sameer Makhoul
Adel Salameh et Sameer Makhoul n’ont pas que le oud pour point commun, instrument dans lequel ils sont passés maîtres. Ils sont aussi tous deux amoureux fous de leur Palestine dont ils sont originaires.Si ces deux virtuoses ont chacun choisi des trajectoires différentes pour faire rayonner le répertoire palestinien à travers le monde, ils ont appris leur musique à sa source même, auprès des anciens, des maîtres et des poètes. A l’occasion de cette soirée, ils font se rencontrer les deux ouds pour raconter en musique cette imprégnation, ce parcours et pour revisiter les thèmes incontournables de ce somptueux répertoire.

Sameer Makhoul
Issu d’une famille de musiciens et de poètes dont les racines sont ancrées dans le village de Peki’in en Galilée depuis des générations, Sameer Makhoul reste très attaché à son environnement culturel et naturel. Depuis son plus jeune âge, c’est aux sources de son village qu’il puise son inspiration et sa force pour composer une musique originale, au oud et au violon. Ses compositions s’inspirent du répertoire traditionnel arabe, des poètes anciens et de la musique turque, andalouse ou byzantine. Entre les doigts de ce virtuose coule un son à la fois audacieux et traditionnel. Auteur compositeur et interprète, diplômé de l’Académie de Musique de Jérusalem où il a étudié auprès du célèbre joueur de oud Taiseer Elias, Sameer Makhoul se produit en soliste ou avec l’Orchestre Andalou Muwashahat. Il enseigne à l’Académie pour la musique orientale de Jérusalem ainsi qu’au Conservatoire de Sfhar Am.

Adel Salameh
D’origine palestinienne, Adel Salameh étudie le oud et construit sa carrière de soliste entre le monde et l’Europe. Travaillant avec des musiciens issus de différentes formations et de diverses cultures, sa conviction est la suivante : “La musique est une passerelle entre les différentes cultures, elle construit des ponts et non des barrières.“ Adel Salameh tire son inspiration en grande partie du monde arabe, mais on trouve aussi des éléments indiens, persans et turcs dans ses compositions. En Occident, il s’est efforcé inlassablement de développer la compréhension des musiques arabes. Il souhaite explorer les voies où se combineront sa culture musicale avec d’autres traditions pour créer une musique profonde et inspiratrice. Adel Salameh a également participé à la IXe Biennale du Fort de Bron, Les 1001 Nuits, en composant la musique originale et en dirigeant l’équipe des musiciens.

AWDA
Méditerranée, jazz et musiques improvisées
Avec Adel Salameh (oud), Didier Petit et Dimitri Varelopoulos (guitare lauto)
Pour son dernier album Awda (Enja Records / Harmonia Mundi) qui raconte son retour en Palestine, Adel Salameh a invité Didier Petit et Dimitri Varelopoulos à le rejoindre dans un trio original composé de troisinstruments à cordes : oud, guitare lauto et violoncelle, invite à la curiosité.
Trois musiciens venus chacun d’un univers différent, s’interrogent et explorent des chemins en perpétuelleévolution. Musique orientale issue de la Mer Noire et Méditerranée, jazz et musique improvisée issue des musiques anciennes et contemporaines se mêlent, à l’affût de sonorités nouvelles et de jeux insolites. Une tendre et rebelle union entre mondes sans frontières, où les cordes s’accordent…

www.adelsalameh.com