Le Couronnement de Poppée

Opéra

Claudio Monteverdi

L'Incoronazione di Poppea
Opéra en un prologue et 3 actes, 1643.

Livret de Giovanni Francesco Busenello

En italien, surtitré en français

Les Arts Florissants
Chanteurs du Nouveau Studio de l'Opéra de Lyon

À propos

L'histoire

En 1642, à soixante-quinze ans, Monteverdi signe avec Le Couronnement de Poppée l’ouvrage qu’on peut considérer comme le modèle de l’opéra moderne. Un chef-d’œuvre dans lequel théâtre et musique se conjuguent pour explorer toute les dimensions possibles de l’action chantée, de la satire à l’expression de la pure passion, en illustrant les états les plus contrastés de l’âme humaine : douleur, cynisme, noblesse, humour, courage et résignation. Néron, amoureux de Poppée, veut répudier son épouse Octavie. Ni les exhortations de Sénèque, qui fut son précepteur et auquel il va ordonner de se suicider, ni le complot ourdi par Octavie et dont Ottone, sous les déguisement de sa soupirante Drusilla, va être le bras armé, ne réussiront à séparer les deux amants unis l’un à l’autre par la puissance de la déesse de l’Amour. La profusion des personnages (le plus pittoresque étant la nourrice Arnalta) et leur richesse psychologique (Poppée est amoureuse, mais aussi ambitieuse) font duCouronnement de Poppée une fresque aux couleurs vives et changeantes, à l’image de la vie même. Une vie recréée par la baguette de William Christie, dans une vision du grand metteur en scène Bernard Sobel.