Sardaigne

Amphi

À propos

Proposé par le CNSMD de Lyon
Polyphonies traditionnelles à quatre voix d'hommes.
"Musique aux accents archaïques, le chant sarde ""a tenore"" constitue l’une des expressions polyphoniques les plus spectaculaires et populaires de Méditerranée.Omniprésent dans la région montagneuse de la Barbagia, au centre nord de l’île, Le chant “a tenore” se tient aux confins du sacré et du profane, irriguant la liturgie (par le biais des Confréries) et rythmant les fêtes paysannes.Sa technique de production, le timbre des voix, la structure interne du chant et son étonnante vitalité lui confèrent un caractère unique. il ne se confond pas avec la polyphonie corse par exemple, et ses origines posent nombre d’interrogations. Le mot “tenore” – qui évoque le “teneur” de la musique médiévale – ne désigne pas pour les chanteurs sardes une voix particulière, mais le chœur tout entier. Le mot est d’ailleurs le plus souvent utilisé au singulier, ce qui constitue un trait esthétique déterminant : on dit le “tenore” pour désigner quatre voix qui, en principe, n’en font qu’une !Le “boche” porte le texte, les trois autres (bassu, contra, mesu boche) composent le “cuncordu” (le chœur), qui utilise des formules syllabées sans signification, étranges onomatopées évoquant parfois des cris d'animaux. "

Distribution

Contra

Giovanni Pirisi