Samuel Achache

Achache

Samuel Achache se forme au Conservatoire du Ve arrondissement avec Bruno Wacrenier puis au CNSAD dans les classes de Dominique Valadié, Nada Strancar, Muriel Mayette, Arpád Schilling, Philippe Adrien, Alain Françon, Mario Gonzales.
Au théâtre, il joue dans :
Baal de Bertolt Brecht (Théâtre de l’Odéon 2006), Le Père Tralalère (Théâtre studio d’Alfortville, Théâtre de la Colline 2007 2009) et Notre Terreur (Théâtre de la Colline 2009, 2010), mis en scène Sylvain Creuzevault. Wald, mis en scène Antoine Cegarra (Théâtre de Vanves, 2008).  Au moins j’aurais laissé un beau cadavre d’après Hamlet de Shakespeare, mis en scène Vincent Macaigne (Festival d’Avignon, Théâtre national de Chaillot 2011). Le Sacre du printemps d’après Stravinsky, mis en scène Arthur Igual (Un festival à Villeréal, 2012). Pas Encore de et avec Mathurin Bolze, Richard Brunel et Samuel Achache (Festival Ambivalence, CDN de Valence, 2017).
Au cinéma :
Ti amo, court-métrage de Franco Lolli (2006). Le Hérisson, long-métrage de Mona Achache (2008). Carlos, long-métrage d’Olivier Assayas (2009). Pourquoi j’ai écrit la Bible, court métrage d’Alexandre Steiger (2017). De longs discours dans vos cheveux, court métrage d’Alexandre Steiger (2018).
Créations / mise en scène :
Le Crocodile trompeur / Didon et Enée, co-mis en scène avec Jeanne Candel, d’après l’opéra de Henry Purcell et d’autres matériaux (Comédie de Valence, Théâtre des Bouffes du Nord 2013). Fugue (Comédie de Valence, Festival d’Avignon, Théâtre des Bouffes du Nord, 2015). Orfeo / Je suis mort en Arcadie d’après l’opéra de Monteverdi, co-mis en scène avec Jeanne Candel (Comédie de Valence). La Chute de la maison, co-mis en scène avec Jeanne Candel d’après des motifs d’Edgar Allan Poe et des lieder de Schumann et de Schubert (Festival d’Automne/ Adami – Paroles d’acteurs - Ateliers de Paris Carolyn Carlson 2017). Chewing gum silence, co-écriture avec Antonin-Tri Hoang (La Dynamo de Banlieue Bleu 2018). Songs, création à partir de musique anglaise du XVIIe siècle avec l’Ensemble Correspondances, direction musicale Sébastien Daucé (Théâtre de la Croix Rousse à Lyon, Théâtre des Bouffes du Nord). 

Il co-dirige avec sa compagnie la vie brève le théâtre de l’Aquarium depuis juillet 2019.