Otto Pichler

D’origine autrichienne, Otto Pichler s’est formé à l’École de danse du Théâtre national de Salzbourg et au Studio du Theater an der Wien. Après une carrière de danseur, il devient chorégraphe et metteur en scène d’opéra, opérette, comédie musicale et théâtre. 
Il crée les chorégraphies pour L’Anneau du Nibelung (Wagner) à l’Opéra Bastille, Penthesilea (Schoeck) et La Chauve-Souris (J. Strauss) au Semperoper de Dresde, Guerre et paix (Prokofiev), L’Élixir d’amour (Donizetti), Jonny spielt auf (Krenek) et Turandot (Puccini) à Cologne, Orphée et Euridice (Gluck) à Wiesbaden, Ezio (Haendel) au Festival de Schwetzingen, Mithridate (Mozart) au Festival de Salzbourg, La Cage aux Folles (Herman) à Berlin, Aïda (Verdi) à la Monnaie de Bruxelles et La Force du destin (Verdi) à Amsterdam.
Il collabore avec Barrie Kosky pour Saül (Haendel) au Festival de Glyndebourne, L’Ange de feu (Prokofiev) à l’Opéra de Munich, L’Or du Rhin (Wagner) à Hanovre, Carmen (Bizet) à Francfort, Le Nez (Chostakovitch) et Carmen à Covent Garden, L’Orfeo (Monteverdi), West Side Story (Bernstein, production dont il est aussi metteur en-scène associé), Kiss Me, Kate (Cole Porter), Bal au Savoy (Abraham), La Belle Hélène (Offenbach), Les Perles de Cléopâtre (Oscar Straus), Un violon sur le toit (Stein), Candide (Bernstein), Les Bassarides (Henze) et Tempêtes de printemps (Weinberger) au Komische Oper de Berlin, Les Boréades (Rameau) à l’Opéra de Dijon, Orphée aux enfers (Offenbach) au Festival de Salzbourg et Le Prince Igor (Borodine) à l’Opéra Bastille.
Otto Pichler a mis en scène Hello Dolly (Herman), Jekyll and Hyde (Wildhorn), Jesus Christ Superstar (Lloyd Webber), Princess Czardas (Kálmán) et Märchen im Grand-Hotel (Abraham).