Nicolas Seigle

Seigle

Violoncelle

Nicolas Seigle mène l’ensemble de ses études musicales à Lyon ; au Conservatoire à rayonnement régional d’abord, dans la classe d'Augustin Lefebvre, puis au Conservatoire national supérieur de musique et de danse la classe d’Yvan Chiffoleau et Patrick Gabard. 
Demi-finaliste du Concours international Arturo-Bonucci en 2006, il est depuis invité par de nombreux festivals et orchestres.
Ses rencontres avec des artistes tels que l’altiste Zoltan Tóth ou les chefs d’orchestre Pascal Verrot (sous la direction duquel il a interprété en 2008 le Concerto n°1 de Chostakovitch) et Kirill Petrenko (avec lequel il joué à l'Opéra de Lyon) ne cessent de nourrir son cheminement musical et artistique. L’œuvre du « marqueur de paroles » Patrick Chamoiseau ou de l’écrivain Luis Sepúlveda, entre autres, participe également à développer son imaginaire poétique et sensible.
Il crée ainsi plusieurs spectacles avec danse et compose une cadence pour le Concerto n°2 de Haydn qu’il interprète avec l'orchestre Les Siècles Romantiques en 2012 sous la direction de Jean-Philippe Dubor.
Depuis de nombreuses années, Nicolas Seigle forme un duo violon violoncelle avec son frère Michaël. Ils enregistrent en 2009 un premier disque consacré aux musiques d’inspiration populaire avec le pianiste Gregory Ballesteros (partenariat banque Rhône-Alpes et Pianos Steinway & Sons). 
Salué par la critique (France Musique, Libération, Crescendo Magazine), leur premier album en duo, Sur les Routes de l’Est (Passavant Music, 2016), leur offre l’opportunité de se produire en concert sur France Musique ainsi que dans nombreux festivals. Leur deuxième album, Da Parma alla Scala (2019, Passavant Music), s'articule autour de la musique italienne de Niccolò Paganini et Alessandro Rolla. Un troisième disque sortira ce printemps, Voyages Intérieurs, consacré à la Sonate de Ravel. 
Depuis septembre 2019, Nicolas est violoncelle cosoliste de l’Orchestre de l'Opéra de Saint-Étienne.