Gérald Robert-Tissot

Robert-Tissot

Formation : né à Genève, où il passe son enfance et son adolescence, Gérald Robert-Tissot vit ensuite à Paris pendant 10 ans, se formant au métier d'acteur par le biais de cours et stages de théâtre. Il réside à Lyon depuis maintenant 25 ans.
Au théâtre : il travaille avec les metteurs en scène Eric Massé, Guillaume Bailliart, Marion Guerrero, Marie Lamachère, Anne Courel, Olivier Borle, Benoit Peillon, Benjamin Groetzinger, Philippe Goyard et Dominique Lardenois, jouant les oeuvres de quelques auteurs classiques et de nombreux dramaturges modernes et contemporains, d'Albert Cohen à Stéphane Bonnard en passant par Bertolt Brecht, Marion Aubert, Lancelot Hamelin, Sylvain Levey, etc.
Collaborations : il codirige la compagnie Théâtre d'Ouble avec Jean-Marc Bailleux et réalise plusieurs spectacles en tant qu'auteur-metteur en scène et/ou comédien – L'Envie de dormir est une odeur, En même temps, Le Ragaga, gaudriole balnéaire, L'Honneur perdu de Katharina Blum (Böll), Tout doit disparaître, La Dent du Lézard.
Opéra : en 2009, il joue sous la direction de Richard Brunel dans l'opéra Dans la colonie pénitentiaire (Glass d'après Kafka) créé à l'Opéra de Lyon.
Cinéma : il fait quelques apparitions au cinéma et à la télévision (films de Christophe Leprêtre, Arnaud Sélignac et Jean René Chapron) et prête sa voix à divers projets de Radio France, de la Radio télévision suisse, des Odyssées Sonores et de La Poudrière, école du film d'animation.
Autres médias : il s'aventure à la croisée des chemins artistiques, participant notamment à des projets d'action artistique et culturelle mélangeant des publics très divers - avec le réalisateur radio et musicien Marc-Antoine Granier, il compose ainsi Le Rêveur public puis La Ville imaginée, avec le concours de la designeuse Magalie Rastello.
La saison prochaine : mise en scène de Transit(s), de Léonore Confino, production accompagnée d'un projet d'action artistique et culturelle autour du langage, de l'insulte et de la non-communication.