Falko Herold

Herold

Formation et débuts : originaire du Schleswig-Holstein, Falko Herold étudie la scénographie de 1997 à 2001 à l’Académie des beaux-arts de Vienne auprès d’Erich Wonder. De 2001 à 2003, il enseigne la scénographie au sein de cette même Académie. En 2001, il fait ses débuts comme scénographe au théâtre et à l’opéra : il travaille ainsi à l’Opéra de San Francisco, au Théâtre allemand de Berlin, au Théâtre de Wurtzbourg et au Theater in der Josefstadt de Vienne.
Scènes et collaborations : décors, costumes et vidéo pour la première coréenne d’Urfaust (Goethe) au Théâtre Myeongdong de Séoul (2011), Les Stigmatisés (Schreker) à l’Opéra de Lyon (2014), Idoménée (Mozart) à l’Opéra flamand d’Anvers (2016) et La Femme sans ombre (R. Strauss) à Linz (2017) ; costumes pour La Ville morte (Korngold) à Dresde (2017) et décors et vidéo pour Alcina (Haendel) et Così fan tutte (Mozart) au Grand Théâtre de Genève (2017).
Collaborations : depuis 2009, il collabore régulièrement avec le metteur en scène David Bösch. Il imagine ainsi les costumes de L’Élixir d’amour (Donizetti), Mithridate, roi du Pont (Mozart), La Petite Renarde rusée (Janáček) et L’Orfeo (Monteverdi), les décors, costumes et la vidéo d'Idoménée (Mozart) à l’Opéra flamand, la vidéo pour Les Maîtres chanteurs de Nuremberg (Wagner), les décors, costumes et la vidéo de Solaris (Fujikura) au Théâtre de Linz et à Sarrebruck, les costumes pour Les Joyeuses Commères de Windsor (Nicolaï) à l’Opéra d’État Unter den Linden de Berlin et Henry VI & Margaretha di Napoli (d’après Shakespeare) au Théâtre de Düsseldorf. Il collabore également avec le metteur en scène Hermann Schneider – Le Voyage d’hiver (Schubert), Tristan et Isolde (Wagner), Faust (Gounod) – et l’auteur et metteur en scène berlinois Axel Ranisch – Orlando Paladino (Haydn), Iolanta (Tchaïkovski). Enseignement : il enseigne à l’Institut de maquillage de l’Académie de théâtre August Everding de Munich au côté de Verena Effenberg.