Deirdre Angenent

Angenent

Formation et prix : Deirdre Angenent se forme au chant lyrique à Arnhem (Pays-Bas), puis à l’Académie nationale d’opéra néerlandaise de La Haye - Amsterdam, aidée par une bourse de la Fondation VandenEnde. Soutenue par la prestigieuse Fondation Huygens du ministère de l’éducation des Pays-Bas, elle poursuit ses études avec Ira Siff à New York. Elle est désormais conseillée par Ira Siff, Nadine Secunde et Peter Nilsson. En 2014, elle remporte deux prix au Concours international de chant de Bois-le-Duc. En 2015, elle gagne le grand prix du Concours international d’opéra de Bucarest, le prix du Théâtre Aalto de Essen et les troisièmes prix du Concours de chant Leyla Gencer d’Istanbul et du Elizabeth Connell Prize de Sydney. Elle reçoit enfin une bourse de la Société Wagner des Pays-Bas.
Récemment :
Sieglinde dans La Walkyrie (Wagner) et Judith dans Le Château de Barbe Bleue (Bartók) à Essen, Gertrud dans Hansel et Gretel (Humperdinck) à Nancy, Ismène dans Antigona (Traetta) avec l’Opera Trionfo aux Pays-Bas, Vénus dans Tannhäuser (Wagner) à Séoul, Vitellia dans La Clémence de Titus (Mozart) en tournée en Hollande, la Symphonie n°9 de Beethoven au Festival de la Chaise-Dieu, les Quatre derniers Lieder de R. Strauss au Concertgebouw d’Amsterdam, Didon dans Didon et Énée (Purcell), Vénus et le Compositeur dans Ariane à Naxos (R. Strauss) et Judith à Meiningen et Lausanne.
En concert : la Femme dans La Voix humaine (Poulenc), les Wesendonck Lieder (Wagner), Elias (Mendelssohn), la Petite Messe solennelle (Rossini), la Symphonie n°9 (Beethoven), le Requiem allemand (Brahms), Les Nuits d’été (Berlioz), la Passion selon saint Jean (Bach), Waldtaube dans les Gurre-lieder (Schoenberg).
À venir : Fenena dans Nabucco (Verdi), Sieglinde dans Der Ring in einem Abend (d’après Wagner) à Essen.