Christophe Gay

Christophe Gay

Formation : formé au conservatoire de Nancy auprès de Christiane Stutzmann, Christophe Gay est lauréat du concours Les Symphonies d’automne (Mâcon) dans la catégorie opéra et Révélation classique de l’Adami 2004. Après des débuts à l’Opéra de Nancy dans Il Prigioniero (Dallapiccola), il chante à la Cité de la Musique, l’Opéra Comique, au Festival d’Aix-en-Provence (Orfeo de Monteverdi avec René Jacobs), aux Opéras de Lyon, Lille, Nantes, Rouen, Toulon, Avignon, Strasbourg...
Répertoire et scènes : il se produit au Festival de Montepulciano dans Enigma (Glanert), à l'Opéra Comique dans L’Étoile (Chabrier) avec John Eliot Gardiner, à Nancy, Caen, au Luxembourg et à la Cité de la Musique dans L’Empereur d’Atlantis (Ullmann) ; il est invité au Luxembourg, en Allemagne, Belgique et au Festival de Glyndebourne (Carmen, Bizet, avec David Mc Vicar), chante dans Orfeo, Iphigénie en Tauride (Gluck), King Arthur et Didon et Enée (Purcell), Platée et Castor et Pollux (Rameau), Don Giovanni, Così fan tutte et La Flûte enchantée (Mozart), Rigoletto (Verdi), Lakmé (Delibes), Andrea Chénier (Giordano), Madame Butterfly (Puccini), Les Contes d’Hoffmann (Offenbach), Wozzeck (Berg), Candide (Bernstein), sous la direction de Christophe Rousset, Hervé Niquet, etc.
En concert : Neuvième Symphonie de Beethoven, Requiem de Fauré, Le Messie (Haendel), Misa Tango (Bacalov), Mors e Vita (Gounod), Missa di Gloria (Puccini), etc.
Récemment : Les Contes d’Hoffmann à Tokyo, L’Étoile, Les Mamelles de Tirésias (Poulenc) et L’Italienne à Alger (Rossini) à Nancy, King Arthur à Versailles, Platée (Rameau) à Stuttgart, La Lettre des Sables (Lauba), création mondiale à Bordeaux, La Traviata (Verdi), Manon (Massenet), La Vie parisienne (Offenbach) et Hamlet (Thomas) à Marseille, Carmen (Bizet) au Festival de Glyndebourne, Carmen à Nice, Rigoletto et La Traviata à l’Opéra de Paris, Le Roi Carotte à Lille, Madame Butterfly aux Chorégies d’Orange et au Théâtre des Champs-Elysées.
À venir : Adriana Lecouvreur (Cilea), Yvonne Princesse de Bourgogne (Boesmans) et Iphigénie en Tauride à l’Opéra de Paris, Les Mamelles de Tirésias au Festival de Glyndebourne.