CAELYN KNIGHT

caelyn-knightDepuis sa naissance en 1978 au Cap, en Afrique du Sud, Caelyn Knight savait qu’elle voulait être danseuse. Elle ne prend toutefois ses premiers cours qu’à l’âge de 12 ans, à l’école de danse de l’université. A 17 ans, elle décroche une bourse pour un stage d’été en Grande-Bretagne, puis une autre pour intégrer la Central School of Ballet à Londres. Mais sa formation essentielle a lieu de 1997 à 2001, à l’Académie Princesse Grace de Monaco sous la direction de Marika Besobrasova, à qui elle doit « tout ». Après un passage par Europadanse, elle entre en 2002 au Ballet de l’Opéra de Lyon. Pouvoir « danser des œuvres d’une telle qualité et rencontrer les grands », comme Jiří Kylián, l’a révélée à elle-même, et même ce qu’elle n’a « pas aimé faire » l’a nourrie. Parce que la danse est plus vraie que les mots, elle en apprécie chaque instant. L’important, toujours, étant d’« être bien là où on est ».

Born in Cape Town (South Africa) in 1978, Caelyn Knight knew from a very early age that she wanted to be a dancer. However, she was 12 years old before she started taking lessons at the university’s dance school. At 17, she won a scholarship for a summer internship in Great Britain, followed by another for London’s Central School of Ballet, but her key training took place from 1997 to 2001 at the Princess Grace Academy in Monaco under Marika Besobrasova, to whom she owes "everything". In 2002, following a stint with Europadanse, she joined the Lyon Opera Ballet. Being able to “dance works of such high quality and meet the greats”, such as Jiří Kylián, helped her to better understand herself, even the things she “didn't like to do”. She appreciates every single moment of dance, finding it more sincere than words. The important thing, always, is to "be happy where you are right now", she says.