Benjamin Alunni

Alunni

Ténor

Benjamin Alunni étudie le chant au Conservatoire national supérieur de musique et danse de Paris puis rejoint l’Académie norvégienne de musique d’Oslo. Spécialiste de la musique contemporaine, il collabore avec de nombreuses institutions de la scène lyrique internationale, dont La Monnaie de Bruxelles, l'Opéra de Tel-Aviv et l'Opéra-Comique de Paris.
Il a récemment chanté Les Mille Endormis (Maor) au Festival d’Aix-en-Provence 2019, spectacle présenté aussi à la Fondation Calouste-Gulbenkian de Lisbonne et aux Théâtres de la Ville de Luxembourg. 
Par ailleurs, il a reçu le prix des Amis du Festival après une résidence consacrée à la mélodie contemporaine dans le cadre de l’Académie du Festival d’Aix-en-Provence.  
Son goût pour la création musicale et l’interdisciplinarité l’amène à participer à la création de la pièce La Jeune Fille et la Mort, du chorégraphe Thomas Lebrun, en collaboration avec le Quatuor Voce (Théâtre de Chaillot), ainsi qu’au spectacle Lied Ballet (Lebrun), présenté en 2014 au Festival d’Avignon. Il participe également à la création de l’opéra Wonderful Deluxe de Brice Pauset aux Théâtres de la Ville de Luxembourg et au festival Operadagen de Rotterdam.
Il chante Les Mamelles de Tirésias (Poulenc) au Festival d’Aix-en Provence et à l’Hôtel de la Monnaie de Paris (2013), L’Empereur d’Atlantis (Ullmann) et L’Orfeo (Monteverdi) à Dijon et interprète Alcindor dans Bohème, notre jeunesse, adaptation de La Bohème (Puccini) à l’Opéra-Comique.
Cette saison, il chantera dans la création de l’opéra de Hana Ajiashvili The Cut Glass Bowl.  
Son premier disque, Confluence{s}, mêle mélodies françaises du XXe siècle et mélodies traditionnelles issues de la culture juive (Klarthe Records).