Roman Hoza

Formation : né en 1990 à Zlín (République Tchèque), Roman Hoza étudie à l’Académie Janáček de Brno auprès de Zdeněk Šmukař et à l’Académie de musique et des arts du spectacle de Vienne auprès de Margit Klaushofer. Il suit des master-classes avec Christa Ludwig, Jean-Paul Fouchécourt, Tom Krause, Adam Plachetka, David Syrus.
Répertoire et scènes : rôle-titre d’Eugène Onéguine (Tchaïkovski) ; Le Messie (Haendel), Passion selon saint Jean (Bach), Paulus (Mendelssohn), La Création (Haydn), Te Deum (Dvořák)... En 2014, il se produit au Festival de Salzbourg dans le cadre du projet Jeunes Chanteurs dans le rôle de Dandini (La Cenerentola, Rossini). La même année, il entre au Studio de l’Opéra de Lyon. De 2015 à 2016, il était membre du Studio de l’Opéra allemand sur le Rhin, où il chante Morales (Carmen, Bizet), Silvano (Un bal masqué, Verdi), Marullo (Rigoletto, Verdi), Papageno (La Flûte enchantée, Mozart), le Prince Aphron (Le Coq d’or, Rimski-Korsakov)...
Récemment : actuellement soliste au Théâtre national de Brno, il y chante Don Giovanni, Guglielmo (Cosí fan tutte, Mozart), Marbuel (Le Diable et Catherine, Dvořák), Raimbaud (Le Comte Ory, Rossini), Belcore (L’Elixir d’amour, Donizetti), Jaufré Rudel (L’Amour de loin, Saariaho). Il est régulièrement invité au Théâtre national de Prague, où il chante Dandini, Don Giovanni, Figaro (Les Noces de Figaro), Mamma Agata (Viva la mamma ! Donizetti). Il chante aussi le rôle-titre d’Hamlet (Thomas) au Théâtre national de Silésie-Moravie d’Ostrava.
Au concert : cycles de mélodies et lieder de Fauré, Dvořák, Janáček, Martinů, Poulenc, Ravel, Mahler, Schubert, Schumann. Dans le domaine baroque, il collabore avec Collegium 1704, Musica Florea et l’Ensemble Inégal.