Lucinda Childs

Lucinda Childs est née en 1940 à New York. Dès l’enfance, elle se passionne pour la danse et le théâtre. Sa rencontre avec Merce Cunningham décide de son orientation définitive. Alors qu’elle suit les cours de danse contemporaine dans l’école fondée par ce dernier, elle se lie avec les membres d’un collectif d’artistes - dont Yvonne Rainer, Steve Paxton et Trisha Brown - ayant élu domicile à Manhattan au Judson Dance Theater. Dans ce foyer actif de création, elle entame en 1963 sa carrière de chorégraphe avec Pastime. Devenue l’une des chefs de file de la post modern dance américaine, elle crée en 1973 sa compagnie avec laquelle elle développe une danse minimaliste, au vocabulaire volontairement simple et naturel. En 1976, elle participe à l’aventure d’Einstein on the Beach, un opéra de Bob Wilson sur la musique de Philip Glass dont elle signe et interprète les chorégraphies. Dance, créé en 1979 à la Brooklyn Academy of Music, est son premier ballet collectif d’envergure. Il sera suivi de nombreuses oeuvres en collaboration avec d’autres artistes, tel Available Light en 1983 dans les décors de Franck Gehry sur une musique de John Adams, ou Mayday en 1989 avec Sol LeWitt. Pour le Ballet de l’Opéra de Paris, elle crée en 1984 Premier Orage, et pour celui de l’Opéra de Lyon en 1990 Perfect Stranger. Elle se tourne progressivement vers l’opéra et collabore à de nombreuses mises en scène lyriques. Ainsi en 2012, elle chorégraphie Salomé de Richard Strauss pour le festival de Salzbourg et en 1995 Moïse et Aaron de Schönberg à l’Opéra d’Amsterdam. La même année, elle signe aussi la mise en scène de Zaïde de Mozart à l’Opéra du Rhin. En 2003, elle crée Daphnis et Chloé de Ravel pour le Ballet de l’Opéra de Genève, et l’année suivante Le Mandarin merveilleux de Bartok pour le Ballet de l’Opéra du Rhin. Après avoir dissous sa première compagnie en 2000, faute de tournées suffisantes pour en assurer l’équilibre économique, Lucinda Childs a recréé avec le concours de sponsors et producteurs privés une nouvelle troupe de jeunes danseurs qui font vivre les oeuvres phares de son répertoire, comme Einstein on the Beach, Available Light et Dance. En 2016, la chorégraphe a fait l’objet d’une rétrospective au Festival d’Automne à Paris. Elle a créé également, pour le Ballet de l’Opéra de Lyon, une Grande Fugue sur la partition homonyme de Beethoven.