Leo Nucci

Né en 1942 à Castiglione dei Pepoli, près de Bologne, le baryton Leo Nucci a fait ses débuts en 1967 à l’Opéra de Spolète dans le rôle de Figaro (Le Barbier de Séville de Rossini), rôle qu’il a repris en 1977 à la Scala de Milan avec un immense succès ; il mène depuis lors une carrière internationale, se produisant sur les scènes les plus prestigieuses et collaborant avec les plus grands chefs et metteurs en scène d’opéra. En 2007, il a fêté ses trente ans de carrière à la Scala lors d’une soirée de gala célébrant aussi ses nombreuses tournées avec l’opéra milanai 
(Tokyo 1981, 2001, 2013 ; Moscou 2016). En 2017, une autre soirée d’hommage dans ce même théâtre a marqué cette fois ses quarante ans de carrière. Cette même année, il a été récompensé par le roi d’Espagne Felipe VI de la médaille d’or du Mérite des beaux-arts et a f.t. le cinquanti.me anniversaire de ses d.buts en interprétant son rôle fétiche, Rigoletto, . Barcelone, Las Palmas, Orange, Cagliari et enfin aux Arènes de Vérone, dans une reprise triomphale de la production de 1977 qui l’avait notamment fait connaître. Grand spécialiste de Verdi, il a enregistré de nombreuses intégrales avec les plus grands chefs : Claudio Abbado, Riccardo Chailly,
Riccardo Muti, Lorin Maazel, Georg Solti, Carlo Maria Giulini, James Levine, Zubin Mehta, Giuseppe Patanè, Herbert von Karajan, etc.
La saison dernière, il a chanté Rigoletto au Teatro Regio de Parme, Nabucco et Simon Boccanegra à la Scala de Milan, Luisa Miller à l’Opéra de Zurich et Macbeth à Liège et a incarné Figaro aux Arènes de Vérone.