Jennifer Courcier

Soprano
Formation et prix : après des études de harpe et de danse classique au Conservatoire de Suresnes, Jennifer Courcier entre à la Maîtrise des Hauts-de-Seine en 1998. Elle chante comme enfant soliste au Capitole de Toulouse et à l’Opéra national du Rhin : Yniold (Pelléas et Mélisande, Debussy), Flora (Le Tour d’écrou, Britten) Bastienne (Le Petit Roi du temple, d’après Mozart), puis se perfectionne au CNIPAL de Marseille en 2013. Elle travaille par ailleurs depuis 2010 auprès de Daniel Ottevaere. Elle est lauréate du Concours Bellan, du Concours de Marmande et a remporté le grand prix du Concours Enesco 2016.
Répertoire et scènes : Lisette (Le Petit Faust, Hervé) diffusé sur Mezzo, Minerve (Orphée aux Enfers, Offenbach) à Marseille, Fiordiligi (Così Fanciulli, Nicolas Bacri), création au Théâtre des Champs Élysées, Papagena (La Flûte enchantée, Mozart) et Belinda (Didon et Énée, Purcell) à Shanghai, Cupidon (Orphée aux Enfers) à Nancy, Yniold au Théâtre des Champs Élysées, Sophie (Werther, Massenet) à l’Opéra du Rhin, Pinocchio (Boesmans) à l’Académie du Festival d’Aix, etc.
Récemment : Le Nain (Zemlinsky) à Lille et Caen, Hansel et Gretel (Humperdinck) à Nancy, Monsieur Beaucaire (Messager) et Les Noces de Figaro (Mozart) à Marseille, Nabucco (Verdi) à Lille, Barbe-Bleue (Offenbach) à Lyon.
Au concert : Melodias de la Melancholia (Bacri) au Festival Notes d’Écume, Messe en si (Bach) avec Les Arts Florissants, Paquette (Candide, Bernstein) à Paris et Marseille. Elle forme un duo avec Lucia Zarcone, avec laquelle elle remporte le Concours Lied et mélodies de Gordes 2015. Au théâtre : Les Justes (Camus) et La Visite de la vieille dame (Dürrenmatt) à la Comédie de Reims en 2008 et 2009.
À venir : Barbe-Bleue à Marseille, L’Enfant et les Sortilèges à Limoges.