Gyula Orendt

Gyula Orendt

Formation et débuts : d’origine roumaine et hongroise, Gyula Orendt est né en Transylvanie et a étudié à l’Université Transilvania de Brașov et au Conservatoire Franz-Liszt de Budapest. Il a fait ses débuts dans la troupe du Volksoper de Vienne durant la saison 2010–2011, avant de rejoindre l’Opera Studio du Staatsoper de Berlin (2011–2013).
Répertoire et scènes : membre de la troupe du Staatsoper de Berlin depuis 2013, il chante Papageno (La Flûte enchantée, Mozart), Figaro (Le Barbier de Séville, Rossini), Thésée (Hippolyte et Aricie, Rameau), le rôle-titre de L’Empereur d’Atlantis (Ullmann), Silvano (Un bal masqué, Verdi), Belcore (L’Élixir d’amour, Donizetti), Schaunard (La Bohème, Puccini), Arlequin (Ariane à Naxos, R. Strauss), Zurga (Les Pêcheurs de perles, Bizet), etc. Il chante aussi Almaviva au Liceu de Barcelone, à Dusseldorf, Glyndebourne et Budapest, La finta giardiniera (Mozart) à Glyndebourne, Guglielmo dans Così fan tutte (Mozart) à l’Opéra national de Lorraine, le Bayerische Staatsoper de Munich, l’Opéra d’Oslo et Covent Garden de Londres, l'Orfeo (Monteverdi) à l’Opéra national de Lorraine, Salle Pleyel de Paris et à Covent Garden.
En concert : Des Knaben Wunderhorn (Mahler) avec le Concerto Budapest, Sometime Voices de Benjamin avec l’Orchestre symphonique de la Radio suédoise (Stockholm) et l’Orchestre philharmonique de Radio France (Paris) Apollo de Haendel avec l’Orchestre baroque finlandais d’Helsinki, récitals de lieder à l’Opéra d’État hongrois et au Staatsoper de Berlin.
Cette saison : Guglielmo à Covent Garden, Gaveston et l’Étranger (Lessons in Love and Violence) à Hambourg avec Kent Nagano et création mondiale de Violetter Schnee (Furrer) au Staatsoper de Berlin.
À venir : reprise du rôle-titre de Don Giovanni, Guglielmo dans une nouvelle production de Così fan tutte au Staatsoper de Berlin dans la saison 2019-20, le Comte Almaviva dans Les Noces de Figaro (Mozart) au Staatsoper de Berlin dans la saison 2021-22
Enregistrements : La Représentation de l’âme et du corps sous la direction de René Jacobs pour Harmonia Mundi, Lessons in Love and Violence pour Nimbus.
Prix : il a été triplement récompensé au Concours international de chant Francisco Viñas de Barcelone.