Guillaume Andrieux

Andrieux

Formation : Guillaume Andrieux débute le chant à la maîtrise de l’Opéra de Lyon avec Claire Gibault et se produit très jeune avec des chefs renommés tels William Christie, Kent Nagano ou John Nelson. Il étudie la danse avec la Compagnie Sylvie Kay et le chant au Conservatoire national de région de Lyon puis au CNSMD de Paris, dont il sort diplômé en 2010. Répertoire : il chante Enée dans Didon et Enée (Purcell) au Festival d’Ambronay, Paul dans Les Enfants terribles (Glass) à l’Opéra national de Bordeaux, au Teatro Arriaga de Bilbao et au Théâtre de l’Athénée Louis-Jouvet, le Voyage d’hiver (Schubert) avec l’orchestre le Balcon à l’Athénée, Papageno dans La Flûte enchantée (Mozart) aux Opéras de Metz et Lyon, Mesrin dans La Dispute (Mernier) à la Monnaie de Bruxelles, Bobinet aux Opéras de Toulon et Avignon et Gardefeu aux Opéras du Rhin et de Saint-Étienne dans La Vie parisienne (Offenbach), le rôle-titre de Aben Hamet (Dubois) avec l’Atelier lyrique de Tourcoing, Pelléas dans Pelléas et Mélisande (Debussy) sous la direction de Jean-Claude Magloire à Tourcoing, le Chanteur de sérénade dans Les Caprices de Marianne (Sauguet) en tournée avec le Centre français de production lyrique, Bassanio dans Le Marchand de Venise (Hahn) à l’Opéra de Saint-Étienne, Phoebus dans Fairy Queen (Purcell) à Avignon, Ambronay et Clermont-Ferrand, Mercutio dans Roméo et Juliette (Gounod) à l’Opéra de Metz et au French May de Hong-Kong, Frederick dans Lakmé (Delibes) à Tours, Ben dans Le Téléphone et le Mari dans Amélia va au bal (Menotti) à Metz, l’Horloge et le Chat dans L’Enfant et les sortilèges (Ravel) et le Dancaïre dans Carmen (Bizet) au Festival d’Aix-en-Provence, Fiorello (et Figaro dans la version jeunes interprètes) dans Le Barbier de Séville (Rossini) au Théâtre des Champs-Élysées, au Grand Théâtre de Luxembourg et au Festival d’Édimbourg, etc.
À venir : Valentin dans Faust (Gounod) aux Opéras de Metz et Reims, Le Téléphone et Amélia va au bal à l’Opéra de Toulon, Pelléas à Karlsruhe, etc.