Grégoire Mour

Ténor

Mour

Ténor
Formation et débuts : après des études de danse au Conservatoire de Lyon, Grégoire Mour se forme au chant au Conservatoire national supérieur de musique et danse de Paris et à la Guildhall School of Music & Drama de Londres. Depuis 2017, il est membre du Studio de l’Opéra de Lyon et incarne dans ce cadre Uldino dans Attila (Verdi) sous la direction de Daniele Rustioni et le Prince et le Bouffon dans La Belle au bois dormant (Respighi) avec Philippe Forget.
Prix : il a remporté le prix du Jeune Espoir au concours d’opérette et d’opéra-comique 2017 de l’U.P.M.C.F. (Paris).
Répertoire et scènes : Damon dans Acis et Galatée (Haendel), Thespis et Mercure dans Platée (Rameau), le Marin dans Didon et Enée (Purcell) Christopher dans The Dowager’s Oyster, (Mander). Pendant sa formation à la Guildhall School, il interprète Tamino dans La Flûte enchantée et Don Ottavio dans Don Giovanni (Mozart), Jupiter dans Sémélé (Haendel). Il fait ses débuts au Barbican Hall de Londres dans Alice in Wonderland (Chin) avec l’Orchestre symphonique de la BBC, et y retourne pour la création de The Hogboon (Maxwell Davies) avec l’Orchestre symphonique de Londres sous la direction de Simon Rattle. En France, il chante avec la Compagnie Cala de Lyon (Innocent dans L’Arlésienne de Bizet). Il apprécie également la comédie musicale : il est Oncle Ian dans la création mondiale de Pourquoi j’ai mangé mon père ? au Châtelet, Bernardo dans West Side Story (Bernstein) avec la compagnie anglaise Vivo d’Arte et incarne Gershwin dans un spectacle conçu autour de la musique du compositeur américain.
En concert : Requiem de Mozart, Nocturne op. 60 de Britten, récitals en France et Angleterre, Stabat Mater de Rossini avec l’Orchestre et le Choeur de la Sorbonne.
À venir : Borsa dans Rigoletto (Verdi) et le baron Koffre dans Le Roi Carotte (Offenbach) à Lyon, Normanno dans Lucia di Lammermoor (Donizetti) à l’Opéra de Nice.