Eve-Maud Hubeaux

Mezzo-soprano

eve-maud-hubeauxFormation : née en 1988 à Genève, Eve-Maud Hubeaux découvre la musique à l’Institut Jaques Dalcroze. Elle entreprend des études de piano au Conservatoire de Lausanne où, séduite par le monde lyrique, elle s’oriente vers le chant (2001), qu’elle étudie auprès de Hiroko Kawamich et à l’Atelier scénique de Christophe Balissat.
Répertoire et scènes : elle fait ses débuts à l’Opéra de Lausanne puis au Studio de l’Opéra du Rhin, où elle chante notamment Pauline (La Dame de pique, Tchaïkovski). Le Festival d’Aix-en-Provence l’invite pour L’Enfant et les Sortilèges (Ravel) et Trauernacht (Bach), et la Monnaie de Bruxelles pour la création mondiale de Penthesilea (Pascal Dusapin), opéra dans lequel elle interprète la Grande-Prêtresse, et Béatrice et Bénédict (Berlioz). Elle est Frau Reich dans Les Joyeuses Commères de Windsor (Nicolai) à Lausanne, Carmen (Bizet) à Klagenfurt et Annina (Le Chevalier à la rose, Richard Strauss) à l’Opéra Bastille. À l’Opéra de Lyon, elle a chanté en 2014 Mary dans Le Vaisseau fantôme (Wagner), en 2016 Andromaque dans Ermione (Rossini) et en 2017 Brangäne dans Tristan et Isolde (Wagner).
Récemment : La Ville morte (Korngold), Ariane et Barbe-Bleue (Dukas), Margret dans Wozzeck (Berg) et Thibault dans Don Carlos (Verdi) à l’Opéra Bastille. En concert : Le Martyre de Saint-Sébastien (Debussy) et la Passion selon saint Matthieu (Bach) avec le Philharmonique de Bruxelles, la Messe glagolitique (Janáček) avec le Philharmonique de Turku, Les Nuits d’Eté (Berlioz) avec l’Orchestre philharmonique de Strasbourg, etc.
Cette saison : Scozzone dans Ascanio (Saint-Saëns) au Grand Théâtre de Genève, Dame Ragonde (Le Comte Ory, Rossini) à l’Opéra-Comique et à l’Opéra de Versailles, Baba la Turque (The Rake’s progress, Stravinsky) à l’Opéra de Bâle, etc.
Discographie : Le Chant de la terre (Mahler) avec Jean-François Verdier.