Christophe Heil

Formation et débuts : originaire de Tübingen (Allemagne), Christoph Heil étudie le piano et la direction aux Universités de Karlsruhe et Stuttgart, notamment auprès de Peter Eötvös. Il commence sa carrière comme assistant musical au Junge Oper de l’Opéra d’État de Stuttgart, où il dirige Mario und der Zauberer (Oliver) et Die Reisende Ceres (Haydn).
Répertoire et scènes : Il est assistant chef de chœur à Stuttgart de 2004 à 2007, puis devient chef de chœur et maître de chapelle au théâtre de Ratisbonne de 2007 à 2012 : il y dirige, entre autres, La Traviata (Verdi), Eugène Onéguine (Tchaïkovski), Le Freischütz (Weber), Norma (Bellini), Hänsel et Gretel (Humperdinck), La Chauve-souris et Le Baron tzigane (J. Strauss), Le Pays du sourire (Lehár). Il revient à l’Opéra de Stuttgart comme chef de chœur adjoint en 2012, et est nommé chef principal en 2017.
Récemment : Il assure aussi la préparation du chœur de la WRD pour différents projets ; il dirige Così fan tutte (Mozart) avec le Kurpfälzisches Kammerorchester de Mannheim et est assistant musical du Chœur du Festival de Bayreuth depuis 2016.
À Lyon : Il est chef des Chœurs en 2019 notamment sur De la maison des morts (Janáček)