Adrian Kohler

 

kohler

Formation et débuts : Adrian Kohler compte actuellement parmi les marionnettistes les plus reconnus du monde. Il découvre très jeune le travail du bois et la création de figurines animées auprès de ses parents – sa mère était marionnettiste amateure et son père, ébéniste, fabriquait des yachts. Il étudie les beaux-arts à l’Université du Cap et passe ensuite une année au Space Theatre du Cap, à l’époque, seul théâtre refusant de se plier à l’apartheid. Il travaille l’année suivante au Mildlands Arts Centre et au Weld Community Arts Centre de Birmingham, puis dirige le programme de Théâtre national populaire du Botswana pendant trois ans. Expositions : les marionnettes qu’il a créées pour la Handspring Puppet Company sont exposées dans le monde entier. Il a fait l’objet d’une rétrospective à la Galerie nationale d’Afrique du sud du Cap, certaines de ses réalisations ont été présentées à la Galerie d’art du Barbican Centre de Londres ainsi qu’au Musée d’Art africain de New York. Elles sont conservées dans diverses collections publiques et privées à travers le monde : on les retrouve entre autres à la Cour constitutionnelle d’Afrique du Sud à Johannesburg, au Musée de la ville de Munich et à la Old Mutual Art Collection de Londres.
Prix : il a reçu le prix Michaelis de l’Université Tshwane en 2006 et est docteur honoraire en littérature de l’Université du Cap depuis 2012.