Anaïk Morel

Morel

Mezzo-soprano 

Originaire de Lyon, Anaïk Morel étudie le chant au Conservatoire national supérieur de musique et danse de Lyon auprès de Françoise Pollet. En 2004, elle remporte le 1er prix du Concours Pierre-Bernac de Saint Jean de Luz, en 2006, le prix du public et le 2e prix du Concours international de musique de chambre de Lyon (mélodies françaises et lieder) et en 2011, le 4e prix du Concours Reine Élisabeth de Bruxelles.
En 2006, elle rejoint le studio de l’Opéra de Munich où elle se perfectionne pendant deux ans. Membre de la troupe de cet opéra de 2008 à 2010, elle y interprète Mercédès (Carmen, Bizet), Fenena (Nabucco, Verdi), Meg Page (Falstaff, Verdi), Hansel (Hansel et Gretel, Humperdinck), Sœur Mathilde (Dialogues des carmélites, Poulenc), Silla (Palestrina, Pfitzner) et Carlotta (La Femme silencieuse, R. Strauss).
Depuis lors, elle s'est produite à Munich (La Tragédie du Diable, Eöstvös), au Staatsoper de Berlin et à La Scala de Milan (La Walkyrie, Wagner), à l'Opéra national de Lorraine (Boulotte, Barbe-Bleue, Offenbach), à Lyon et Bari (Mère Marie, Dialogues des Carmélites), à l'Opéra de Paris (Siebel, Faust, Gounod), aux Opéras de Sarrebruck et Stuttgart (Marguerite, La Damnation de Faust, Berlioz) ainsi qu'au Festival de Salzbourg (Charlotte Salomon, Dalbavie).
Récemment, elle était Carmen à Stuttgart, Zurich, Montpellier et Covent Garden, Preziosilla (La Force du destin, Verdi) à Bâle, Fenena à Munich, Zurich et à l'Opéra national du Rhin, Didon (Didon et Énée, Purcell) au Festival d'Aix-en-Provence, Le Compositeur (Ariane à Naxos, R. Strauss) à Toulouse et Hambourg, Jocaste (Œdipe, Enesco) au Festival de Salzbourg, Donna Elvira (Don Giovanni, Mozart) à Hanovre, etc.
Elle chante sous la direction de Daniel Barenboim, Sylvain Cambreling, Laurence Equilbey, Julia Jones, Kent Nagano, Hervé Niquet, Kazushi Ono, Kirill Petrenko et François-Xavier Roth, et a collaboré avec Luc Bondy, Michel Fau, Barrie Kosky, Jean-François Sivadier ou encore Dmitri Tcherniakov.
Prochainement, elle chantera Werther (Massenet) à Nice et Wozzeck (Berg) et Tristan et Isolde (Wagner) à Toulouse.