Alfons Flores

Décors

Alfons-Flores

Né près de Barcelone en 1957, Alfons Flores commence à travailler comme scénographe en 1978 au sein du groupe GAT (L'Hospitalet de Llobregat, Barcelone), dont il est l'un des membres fondateurs. Son travail comprend des décors pour le théâtre et l'opéra, des éléments de design urbain et la scénographie de grands événements, en collaboration avec les metteurs en scène Calixto Bieito, Joan Lluís Bozzo, Carlos Wagner, Joan Anton Rechi, Guy Joosten et Àlex Ollé et Carlus Padrissa (La Fura dels Baus)
Il se produit ainsi sur de nombreuses scènes – Théâtre national de Catalogne, Birmingham Repertory Theatre, Festival international d’Édimbourg, Festival du Théâtre classique de Mérida, Festival international de Bergen, Théâtre national de Weimar, etc. 
Dans le domaine théâtral, il monte La Maison de Bernarda Alba (García Lorca, 1998), Noces de sang (García Lorca, 2001), La Célestine (Rojas, 2004), Peer Gynt (Ibsen, 2006), Los Persas, Requiem pour un soldat (d’après Eschyle, 2007), Tirant le Blanc (Martorell, 2007), La Maison des cœurs brisés (Shaw, 2009), Les Affinités électives (2011), La familia ireal (2012), Flames a la fosca (2013), Sol / Ensam (2015) et Scaramouche (2016). 
À l’opéra, il travaille au Liceu de Barcelone, au Théâtre royal de Madrid, aux Opéra de Sydney, Bâle, Paris, Lyon, Stuttgart et Francfort, à l'Opéra national des Pays-Bas, l’Opéra-Comique de Berlin, l’English national Opera, La Scala de Milan, Covent Garden, La Monnaie de Bruxelles, etc. 
Il imagine ainsi les décors de Carmen (Bizet, 1999 et 2011), Un bal masqué (Verdi, 2000, 2010 et 2013), Don Giovanni (Mozart, 2002), Manon (Massenet, 2003), L’Enlèvement au sérail  (Mozart, 2004), Wozzeck (Berg, 2005 et 2009), La Fille du Far-West (Donizetti, 2007), Le Grand Macabre (Ligeti, 2009), Adriana Lecouvreur (Cilea, 2010), Le Roi Roger (Szymanowski), Quartett (Francesconi), Tristan et Isolde (Wagner) et Œdipe (Enesco, 2011), Le Duc d'Albe (Donizetti, 2012), Le Prisonnier (Dallapiccola, 2013), Madame Butterfly (Puccini), Daphné (Richard Strauss) et Le Vaisseau fantôme (Wagner, 2014), Pelléas et Mélisande (Debussy) et Le Trouvère (Verdi, 2015), Norma (Bellini) et La Bohème (Puccini, 2016), Alceste (Gluck) et Jeanne d'Arc au bucher (Honegger, 2017), Frankenstein (Grey) et Turandot (Puccini, 2019), etc. 
Il participe aussi aux célébrations de l’an 2000 à Saint-Jacques-de-Compostelle, aux spectacles d'ouverture du Forum universel des cultures-Barcelone (2004) et de l'Exposition internationale-Saragosse (2008), à une performance pour l'Exposition universelle de Shanghai (2010), à l'installation imaginée pour la station Onze de Setembre du métro de Barcelone, etc. 
Son travail a été largement récompensé – Barcelonian Critics Theatre Award en 1996, 1998 et 2009, Irish Times Theatre Award du meilleur décor en 2000. 
Cette saison, il montera Carmen à Tokyo, Idoménée (Mozart) à Lille et Rusalka (Dvořák) à Bergen.