Alex Ranisch

Ranisch

Formation : né en 1983 dans le magnifique quartier berlinois de Lichtenberg, Axel Ranisch passe une grande partie de son enfance avec ses grands-parents, danseurs de valse. De 2004 à 2011, il étudie la mise en scène à l’Université du film Konrad Wolf de Babelsberg, à Potsdam. Ses premiers films, plus ou moins bien accueillis à l’Université, sont projetés dans plus d’une centaine de petits et grands festivals de cinéma et régulièrement récompensés de différents prix.
Réalisations : après des années de distance critique vis-à-vis du milieu du cinéma, il réalise son premier court-métrage en juin 2002, et ne cesse depuis lors de créer de nombreux films. Au cours des sept années suivantes, il tourne ainsi environ quatre-vingt courts métrages, la plupart comme réalisateur, quelques-uns en tant qu’acteur, auteur, compositeur ou monteur.
Activités : mélancolique et sensible, Axel Ranisch est aussi foncièrement optimiste, d’un caractère décidé et très actif. Il aime cuisiner et choyer sa grand-mère, presque centenaire (mais qui peut toujours faire l’équilibre), et ses parents qui le soutiennent avec amour depuis le début de sa carrière cinématographique. Spécialiste de la musique classique, il chante bruyamment et, malgré son aspect sphérique, danse comme une petite ballerine.
Récemment : Mavra (Stravinsky) et Iolanta (Tchaïkovski) à l’Opéra d’État de Bavière de Munich et Löwenzahn (40e anniversaire de la série) à la télévision en 2019, Orlando Paladino (Haydn) à Munich, L’Amour des trois oranges (Prokofiev) à Stuttgart et Konrad oder Das Kind aus der Konservenbüchse (Nöstlinger) au Theater an der Parkaue de Berlin en 2018, Löwenzahn et Waldlust, épisode de la série Tatort à la télévision en 2017, Babbeldasch (Tatort) et Lotzmann und das große Ganze à la télévision en 2016, Pinocchio (Boesmans) à Munich en 2015, Alki, Alki au cinéma et George (Kats-Chernin) au Theater für Niedersachsen en 2014, Je me sens disco et Reuber au cinéma et The Bear (Walton) et La Voix humaine (Poulenc) à Munich en 2013, Dicke Mädchen au cinéma en 2012.